Dimitri Poffé a toujours vécu avec la maladie de Huntington. A 11 ans, il perd son papa qui est atteint par cette affection neurodégénérative. Sa sœur commence à présenter les premiers signes à seulement 28 ans. Encore adolescent, il décide de ne pas faire le test : “j’étais trop jeune et j’avais peur aussi” nous confie-t-il. A 30 ans, il décide de faire le test, qui se révèle positif : “d’après les médecins, il y a de grandes chances que je commence à développer les premiers symptômes autour de 35/40 ans”. Il décide alors de vivre de ses passions : le sport et les voyages.

“En voyageant, ma vie devient plus riche”

Après l’annonce du test positif, Dimitri décide de quitter son travail, de vendre tous ses biens et de partir deux ans en voyage autour du monde. “Je suis passionné par les voyages, j’ai besoin d’aventures” explique le jeune homme. “J’ai accepté que ma vie soit plus courte que les autres, mais je ne veux pas avoir de regrets. Les voyages me permettent de vivre plusieurs vies dans une seule, c’est incroyable.” Après ce long périple, il se rend compte qu’il n’a pas pu partager ses expériences autant qu’il le souhaitait, son nouveau projet commence alors à mûrir…

“ExploreforHuntington” : un projet solidaire

Pour aller à la rencontre des communautés et associations Huntington en Amérique du Sud, Dimitri crée le projet “ExploreforHuntington”. En effet, cette région du monde est la plus touchée par la maladie. “En plus, le Venezuela est le berceau de la découverte du gène responsable de la maladie de Huntington, ça fait écho en moi évidemment" explique le passionné de sport et de voyages. Bien entendu, le départ de Dimitri est dépendant de l'épidémie de Covid-19 : "j'espère pouvoir partir au mois de septembre. Je me suis préparé, j’ai tout le matériel nécessaire et je suis soutenu par l’Association Huntington France qui est une grande famille.” Ainsi, à travers son périple, Dimitri Poffé espère accroître la visibilité de la maladie et récolter des dons pour la recherche. Dimitri a pour objectif de parcourir environ 15 000 km car “la maladie n’a pas de frontière”.

“J’ai réussi à transformer ce traumatisme en quelque chose de positif”

Conscient d’être porteur d’une maladie grave, Dimitri n’a jamais voulu baisser les bras : “je ne dis pas que c’est tous les jours faciles mais j’ai essayé de transformer ce traumatisme en moteur. Mes passions me sauvent et je fais tout pour être en bonne santé” ajoute le jeune homme de 32 ans. “Je pense qu’il est très important de s’entourer, ne pas s’isoler. L'Association Huntington France c’est comme une famille qui m’a permis de faire de belles rencontres. C’est aussi une forme de thérapie”.

“J’ai réussi à transformer ce traumatisme en quelque chose de positif”

L'Association Huntington France (AHF) :

site internet AHF :https://huntington.fr/
page Facebook AHF : https://www.facebook.com/AssociationHuntingtonFrance/
Podcasts Huntington - témoignages : https://podcast.ausha.co/huntingtonpodcast

Le projet #ExploreforHuntington de Dimitri :

Sa Cagnotte en ligne : https://www.gofundme.com/f/exploreforhuntington
Sa Page facebook : https://www.facebook.com/DimitriPoffe/
Son compte Instagram : https://www.instagram.com/exploreforhuntington
Son site web : https://exploreforhuntington.com

Construisons votre suite de carrière idéale ! Découvrez notre programme de 24h formation sur mesure - Cliquez ici !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.