Comment détecter un début d’infarctus

Avec 120 000 cas dont 40 000 décès par an en France, l’infarctus du myocarde fait partie des maladies cardiovasculaires les plus fréquentes. Il est donc important d’en connaître les symptômes, des plus typiques au moins soupçonnés, pour être pris en charge rapidement en cas d’attaque et ainsi améliorer le pronostic. La liste avec le docteur Patrick Assyag, cardiologue et vice-président de la Fédération Française de Cardiologie.

Publicité

L’infarctus du myocarde, le résultat de l’obstruction des artères du cœur

© Istock17 millions : c’est le nombre de décès par maladie cardiovasculaire recensés chaque année dans le monde (1). Parmi les plus fréquentes, on retrouve l’infarctus du myocarde, plus communément appelé crise cardiaque. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ? Le docteur Patrick Assyag, cardiologue, explique que l’infarctus désigne "l’obstruction d’une ou de plusieurs artères coronaires, qui sont les artères nourricières du cœur". Celui-ci n’est donc plus approvisionné en sang et en oxygène.

Publicité
Publicité

Cette obstruction résulte, dans la grande majorité des cas, de la rupture d’une plaque d’athérome, correspondant au développement de graisses (lipides) sur la paroi des artères. Si les adultes sont quasiment tous porteurs de plaques d’athérome, certains facteurs accélèrent leur survenue et rendent ainsi plus à risque d’infarctus, comme le tabac, l’hypertensionartérielle, le diabète, l’hypercholestérolémie, le surpoids

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X