Adriana Karembeu, mère à 46 ans : son message aux futures mamans

Adriana Karembeu, l’animatrice de France 2, avait 46 ans le 17 août 2018 lorsqu’elle a donné naissance à Nina, sa petite fille. Un an plus tard, elle se confie au magazine "50' inside". Évoquant sa fausse couche et ses deux fécondations in vitro, elle adresse un vibrant message aux futures mamans.

"Beaucoup de femmes viennent me voir en disant "J’ai 45 ans, vous avez réussi, je peux le faire aussi", mais je leur dis justement qu’il ne faut pas faire comme moi, il faut les faire avant 35 ans.", a expliqué Adriana Karembeu dans une interview accordée à 50' inside. L’émission diffusée le 24 août 2019 sur TF1 a consacré une séquence à l’animatrice de France 2.

Des difficultés à répétition

Celle qui est devenue mère à 46 ans s’est confiée sur tous les obstacles qu’elle a rencontrés avant de devenir maman. Et il faut dire que les complications ont été nombreuses : une fausse couche en 2016 suivie de l’échec de deux fécondations in vitro.

Les probabilités de devenir enceinte n’étaient pas grandes. "Je suis partie voir le gynécologue pour voir si tout allait bien, et j’ai eu un choc quand il m’a donné les probabilités pour une femme après 40 ans d’avoir un enfant. C’était effrayant", a-t-elle déclaré. Passé 40 ans, les femmes ont moins de chances de tomber enceinte. Selon les médecins, elles n’ont que 40 à 45 % de chances à 40 ans.

Une grossesse tardive avec des risques

Or, le sentiment d’être prête à devenir maman, Adriana Karembeu l’a éprouvé à 40 ans. Pourquoi avoir attendu ? "Je pense que j’avais peur d’être une mauvaise mère", a confié l’épouse de l’homme d’affaires arménien, Aram Ohanian.

Dans une interview au magazine "Nous Deux", la mannequin affirmait avoir vécu sa grossesse avec une anxiété permanente. "À cause de mon âge, j’ai eu peur de perdre mon bébé chaque jour, jusqu’au dernier. C’était une crainte très violente qui me prenait aux tripes".

Le 17 août 2018, Adriana Karembeu et son mari Aram Ohanian sont heureusement devenus les parents d’une petite fille, appelée Nina.

L'animatrice de l’émission "Les Pouvoirs extraordinaires du corps humain", aux côtés de Michel Cymes, n'est pas la seule célébrité à avoir eu une grossesse tardive. C'est aussi le cas de l'actrice Diane Kruger qui a donné naissance à son premier enfant à l'âge de 43 ans.

Un message aux futures mamans

Même si sa grossesse s’est finalement bien passée, Adriana Karembeu a profité de l’émission 50' inside pour délivrer un message : "Beaucoup de femmes viennent me voir en disant "J’ai 45 ans, vous avez réussi, je peux le faire aussi", mais je leur dis justement qu’il ne faut pas faire comme moi, il faut les faire avant 35 ans."

On désigne comme grossesse à risques, toute grossesse après 38 ans. Passé cet âge, les retards de croissance intra-utérins ou encore la prématurité sont plus courants. Les probabilités d'avoir un enfant atteint de trisomie 21 sont aussi un peu plus élevées.

Chez la mère, il existe, entre autres, un risque de fatigue plus importante, un risque d'hypertension ou encore un risque de diabète gestationnel (diabète de grossesse apparaissant vers la fin du 2e trimestre).

Malgré ces risques, les grossesses après 40 ans sont de plus en plus nombreuses. Plusieurs raisons pourraient expliquer cette hausse comme des secondes noces plus tardives ou encore la volonté d'attendre d'être pleinement épanouie dans sa carrière professionnelle.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.