Drame chirurgical : 3 patients tués suite à une explosion

Publié le 02 Juillet 2019 à 15h39 par Louise Ballongue, journaliste santé
Selon les autorités américaines, trois Américains ont été tués durant une opération chirurgicale. Le dispositif cardiaque aurait explosé et entraîné leur mort.

Drame chirurgical : 3 patients tués suite à une explosion© Istock

Selon le magazine Daily Mail, l’opération chirurgicale des patients aurait mal tourné en raison d’un dispositif cardiaque défectueux qui aurait explosé. Pourtant, leur décès aurait pu être évité.

L’explosion du dispositif cardiaque aurait entraîné leur mort

Edwards Lifesciences Corp, l'un des principaux fabricants d'appareils chirurgicaux au monde, a rappelé volontairement son appareil intra-aortique en mai en raison d'un nombre d’accidents trop élevé.

Un rapport de la FDA (l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments, ndlr) révèle notamment que ce rappel était lié de près à un nombre important de décès.

Selon un autre rapport de la "US Food and Drug Administration", ce rappel intervient après trois décès et 22 plaintes non mortelles.

Pourtant, c’est bien à cause de ce dispositif cardiaque que les trois américains ont trouvé la mort. Vraisemblablement défectueux, il aurait explosé durant l’opération.

Doté d’un ballon, ce dispositif permet initialement de s’introduire dans les valvules cardiaques afin de ventiler l'aorte pendant que les chirurgiens réparent les lésions (valvule endommagée… etc). Malheureusement, l'opération des trois patients n’aura pas eu le temps d'aboutir.

La FDA a pris en compte cet incident dramatique en transformant le rappel en “classe I”, c’est-à-dire en indiquant les risques mortels qu’engendrent ce type de machine, afin d’en informer les chirurgiens.

Près de 750 appareils distribués aux États-Unis sont concernés par cette alerte. Ceux-ci sont officiellement reconnus comme défectueux et peuvent se rompre, exploser ou tout simplement se perforer. Dans tous les cas, ils restent dangereux et ne doivent plus être utilisés. Des dispositifs similaires devront également être examinés afin de déterminer les éventuels risques liés.

Les personnes concernées par cet appareil sont toutes amenées à se faire opérer des pathologies suivantes : pontage cardiopulmonaire, remplacement valvulaire, greffes, anévrismes, anomalies congénitales.

Mick Jagger aurait déjà subi cette opération

Mick Jagger a subi la même opération cardiaque le 5 avril dernier.

L’intervention consistait à remplacer une valve cardiaque par une prothèse mécanique ou biologique. Habituellement, cette intervention arrive en cas de rétrécissement aortique (passage du sang gêné) ou d’insuffisance aortique (valve qui fuit).

S’il s’agit d’une intervention lourde qui se fait le plus souvent à cœur ouvert, de nouvelles techniques permettent de traiter les maladies valvulaires à cœur fermé. Mais leurs indications sont limitées.

Aujourd'hui, le chanteur de 75 ans "se porte très bien", selon le magazine Rolling Stone.

L’icône du rock a même avoué qu'il avait repris sa vie d’avant : "J'ai beaucoup répété ces dernières semaines", a-t-il ajouté.

Même s’il a assuré être en forme, le rockeur anglais a aussi reconnu que les tournées le fatiguaient plus qu’avant : "Je ne le fais pas tout le temps, comme douze mois dans l’année. Quand tu es jeune c’est ce que tu fais. Aujourd’hui je passe trois ou quatre mois sur la route par an et ça me paraît être un bon équilibre."

Un mental d’acier dans un corps qui commence à ressentir la fatigue des années de folie des Stones.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X