DMLA, quels signes ?

A un stade précoce, la dégénérescence ne génère pas toujours de manifestations suffisamment caractéristiques pour conduire le patient à une consultation ophtalmique. Touchant majoritairement les personnes âgées, la baisse de l'acuité visuelle que la pathologie peut engendrer est souvent associée, dans un premier temps, au vieillissement naturel. Néanmoins, certains symptômes de la DMLA peuvent constituer de véritables signaux d'alerte. C'est le cas notamment de l'apparition d'une tache au centre de l'œil (scotome), d'une déformation de la vision ou encore d'une diminution de la sensibilité aux contrastes.

DMLA, quels traitements ?

Actuellement, la DMLA atrophique ne fait l'objet d'aucune prise en charge thérapeutique. Seule la DMLA exsudative bénéficie d'un traitement chirurgical appelé photocoagulation au laser des néo-vaisseaux. Ce traitement consiste à détruire thermiquement les vaisseaux anormaux. Néanmoins, cette technique ne peut être préconisée que pour les stades les plus précoces de la pathologie et ne permet donc de traiter qu'un faible pourcentage de patients. Depuis quelques années, une nouvelle méthode est apparue. Celle-ci vise à injecter des médicaments anti-angiogéniques (anti-VEGF) directement au sein des yeux touchés afin d'inhiber le développement des néo-vaisseaux.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.