C’est la fin de la semaine, vous pouvez enfin relâcher la pression. Pourtant, vous ne savez pas pourquoi, mais votre bonne humeur est vite minée… N’ayez crainte, vous n’êtes pas la seule personne à ressentir ces émotions contradictoires ! Des chercheurs allemands ont étudié le phénomène.

D’après eux, plusieurs facteurs rendent le weekend bien plus déprimant que la semaine et certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres. La rédaction vous explique pourquoi.

Une baisse de moral liée à l’appréhension du lundi

L’équipe de scientifiques a mené une enquête auprès de 250 734 personnes, et en ont interrogé 34 451 entre 1994 et 2010, afin d’analyser les humeurs de chacun du lundi jusqu’au dimanche. Plusieurs facteurs ont été pris en compte dont l'âge, le niveau d'éducation, la situation professionnelle et la vie de famille.

Il en résulte que les jours les plus déprimants sont le samedi et le dimanche, avec une morosité qui se fait plus ressentir en ce dernier jour de la semaine. Et pour cause, c’est un peu comme une veille de rentrée et le stress peut nous envahir pour diverses raisons. Alors que nous pourrions profiter au maximum de cette journée de détente, nous sommes souvent trop occupés à anticiper la nouvelle semaine qui arrive et à ruminer sur les nombreuses tâches qui y sont associées.

Une déprime en fonction du niveau d’études

Nous sommes tous plus ou moins victimes de ce cercle vicieux. Il semblerait que le niveau d’éducation soit lié à cette humeur. Selon les chercheurs, l’humeur des personnes diplômées du supérieur baisse au fur et à mesure que le weekend avance, samedi et dimanche compris, tandis que le moral des diplômés du secondaire reste plutôt bon le samedi et baisse ensuite le dimanche.

Les auteurs de l’étude soulignent toutefois que les personnes ayant un plus faible niveau d’instruction connaissent plus souvent une chute du moral en fin de mois, en particulier à cause des craintes liées aux problèmes financiers.

Coup de mou : comment éviter le blues du weekend ?

Vous pouvez mettre en place plusieurs astuces pour réduire vos risques de sombrer dans la morosité tout le weekend :

  • passer la soirée du vendredi à relâcher la pression de la semaine : sport, apéritif entre amis, méditation, etc ;
  • planifier votre sortie du weekend dès le début de la semaine : cinéma, théâtre, concerts, etc ;
  • rencontrer des amis ou de la famille : voir du monde permet d’oublier les problèmes du quotidien et nous évite de ruminer ;
  • mettre en place une routine détente le dimanche après-midi : prendre un bain, se balader en pleine nature, regarder un film sous un plaid bien au chaud, faire une séance de yoga, etc.

Il est également préférable de ne pas reporter toutes les tâches domestiques de la semaine au weekend, au risque de se sentir submerger par le ménage, les lessives ou les papiers administratifs.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

http://www.hced.uni-hamburg.de/WorkingPapers/HCED-046.pdf 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.