S'il est connu pour son titre “Un homme heureux”, William Sheller a vécu des heures très sombres. L’artiste, venu dans l’émission "C à Vous" pour présenter son autobiographie "William" publiée le 3 mars dernier, a révélé avoir fait un burn-out.

William Sheller : "J'étais malade. C'était un vrai burn-out"

William Sheller a été peu vu sur les plateaux de télévision ces dernières années. Son silence médiatique s’explique en grande partie par son état de santé préoccupant. "J'étais malade. C'était un vrai burn-out, c’est-à-dire que ça attaque le corps" a-t-il expliqué à Anne-Elisabeth Lemoine et ses chroniqueurs.

Cet épuisement professionnel est survenu en 2016. Il se rappelle : "quand on a une éthique de travail et qu'on s'aperçoit qu'elle est faussée pour des raisons bêtes, ça rend nerveux, ça rend malade, on ne fait pas son travail comme il faudrait et on est entourés de gens qui ont l'air de s'en ficher. Et puis à un certain point quand on insiste malgré tout, ça attaque le corps carrément".

L’artiste a cherché de l’aide auprès des professionnels. Mais les traitements prescrits lui ont fait plus de mal que de bien. Il se rappelle : "Je me suis retrouvé avec un dysfonctionnement cardiaque sévère traité par des cochonneries qui m'ont attaqué les yeux, la thyroïde, même le cerveau. C'était effrayant de se voir gonfler comme une baleine parce qu'on a pris trop de cortisone. Je ne pouvais plus jouer, mes doigts étaient comme des boudins, la voix, ça n'allait pas du tout".

Il avait aussi confié quelques jours auparavant sur les ondes de RTL : "le burn-out vient du fait qu'on ne peut pas mener à bien quelque chose qui doit être fait correctement. Trop-plein de travail, d'abus, plus la possibilité d'écrire… Je jouais la même soupe tous les soirs, comme un robot".

Il stoppe la musique

Pour éviter entre autres les interrogations de la presse et du public sur ses changements physiques consécutifs à la prise de cortisone, William Sheller a décidé de se retirer du monde de la musique. Il ne veut plus donner de concerts, chanter ou même jouer du piano. Interrogé sur cette période, le chanteur explique à l’animatrice que cela a été “comme une espèce de mort initiatique (...) On n'est plus la même personne".

L’homme de 74 ans assure aujourd’hui aller mieux grâce à un médecin "qui lui a sauvé la vie". Toutefois, il reste sur sa décision de stopper sa carrière. Il a d'ailleurs vendu son piano et s’est séparé de ses disques d’or et récompenses.

Il a également confié dans un entretien accordé à Paris Match : "Dans les différents plumards des différentes cliniques que j'ai fréquentées, j'ai eu des flashs. Je crois que c'est aussi dans ce genre de moments et d'endroits qu'on commence à faire le bilan.... J'ai compris avoir perdu beaucoup de temps dans ma vie".

Sources

C à Vous du 24 mars 2021, France 5

William Sheller : "Ils ont transformé le monde de la chanson en télé-réalité", Paris Match, 17 mars 2021 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.