Sommaire

Les crampes se caractérisent par une contraction musculaire douloureuse et involontaire. Le plus souvent, la crise dure quelques minutes seulement. Toutefois, le muscle touché peut parfois rester sensible pendant plusieurs heures.

Les crampes touchent généralement les muscles inférieurs (pieds, mollets, cuisses). Les mains peuvent aussi être atteintes. Pour ces dernières, si elles surviennent après une longue période d’écriture on parle de “crampes de l’écrivain”.

La plupart du temps, ces contractions des muscles involontaires sont bénignes. Les personnes de plus de soixante ans, les femmes enceintes et les sportifs en sont les premières “victimes”. Les crampes sont surtout observées à deux moments particuliers :

  • La nuit : elles sont localisées au niveau du mollet et des pieds. "Elles réveillent la personne atteinte et l'obligent à se lever, à marcher ou à étirer le muscle. Leur fréquence augmente avec l'âge et au cours de la grossesse, tout particulièrement lors du troisième trimestre", prévient l’assurance maladie sur son site ameli.
  • Après d’un exercice physique : les crampes apparaissent lorsque l’effort est intense, long ou peu préparé.

Si les crampes font bien connues et ne sont pas une grande source d’inquiétude, elles peuvent aussi être un symptôme de troubles plus importants. Medisite les détaille.

Un signe de sclérose en plaques

Lorsque les crampes sont un symptôme de la sclérose en plaques, c'est que la maladie est à un stade avancé. Les patients sont donc généralement au courant. Pour rappel la sclérose en plaques touche le système nerveux central (cerveau, nerfs optiques, moelle épinière), les messages nerveux sont donc altérés.

Pourquoi ? La destruction de la gaine myéline, substance graisseuse qui entoure les fibres nerveuses, "entraine une altération de la conduction de l’influx nerveux à l’origine de douleurs dans les membres inférieurs pouvant se manifester sous forme de crampes ou d’engourdissements", explique le spécialiste.

Un problème de circulation sanguine

Un problème de circulation sanguine© Istock

Si un problème de crampes devient récurrent, c'est peut-être parce que vous souffrez d'insuffisance veineuse.

Pourquoi ? La circulation sanguine se faisant mal des jambes vers le cœur, les veines qui renvoient le sang se dilatent ce qui entraîne des crampes.

Une conséquence de la maladie de Parkinson

Une conséquence de la maladie de Parkinson© Istock

La maladie de Parkinson est la deuxième maladie neurodégénénative la plus fréquente en France (8 000 nouveaux cas par an) selon l'Inserm. À un stade avancé, elle entraîne la destruction de certains neurones provoquant des symptômes moteurs comme une lenteur des gestes, des tremblements et parfois des crampes musculaires.

Pourquoi ? La tension excessive des muscles liée aux troubles moteurs fatigue les muscles.

Vous ne buvez pas assez d'eau

Vous ne buvez pas assez d'eau© Istock

Les crampes métaboliques sont principalement causées par un problème de déshydratation appelé "déséquilibre électrolytique".

Pourquoi ? Ce déséquilibre survient lorsque les éléments considérés comme des électrolytes (sels, minéraux, calcium, potassium) et l'eau ne sont pas au même niveau dans le corps. En parallèle cela entraîne des altérations neuronales qui abîment les jonctions musculaires et cause des douleurs comme les crampes. "C'est pourquoi on recommande de boire beaucoup d'eau", ajoute le Dr Ariel Toledano, phlébologue.

Vous manquez de calcium

Vous manquez de calcium© Istock

Les crampes ne sont pas uniquement le résultat d'une séance de sport trop intense, elles peuvent aussi être le signe d'alarme d'une carence dans l'organisme.

Pourquoi ? "Certaines carences notamment en calcium, potassium et magnésium entraînent des crampes. Ce sont les désordres hydro-électrolytiques qui modifient la conduction neuro-musculaire et provoquent les crampes. Les carences en vitamines B peuvent aussi être responsables de ce genre de douleurs", explique notre interlocuteur.

Vous mangez trop salé

Vous mangez trop salé© Istock

Muscles qui tirent, douleurs lancinantes... Les crampes sont douloureuses mais avant de penser à un traitement, il est important de respecter un régime alimentaire équilibré. Si certains aliments sont conseillés, certains sont à éviter car "ils favorisent une déshydratation en entraînant la perte de sels minéraux", explique le Dr Ariel Toledano, phlébologue.

Quels aliments à éviter ? Les fritures, les boissons alcoolisées, la réglisse. Il faut également réduire sa consommation de thé et de café.

À savoir : penser à toujours boire suffisamment d’eau (eau nature, tisanes).

Diabète : attention à votre taux d'insuline

Diabète : attention à votre taux d'insuline© Istock

Être diabétique impose une surveillance quasi constante de son régime alimentaire. Les crampes peuvent traduire une mauvaise gestion de sa glycémie et de son taux d'insuline.

Pourquoi ? "Une glycémie élevée associée à une carence relative en insuline entraîne la production de corps cétoniques à l’origine de l’apparition d’une acidose. C’est l’acidose qui va entraîner des désordres hydro-électrolytiques à l’origine des crampes", répond le Dr Ariel Toledano.

Vous buvez trop d'alcool

Vous buvez trop d'alcool© Istock

Lorsqu'on est souvent sujet aux crampes, il faut surveiller sa consommation d'alcool.

Pourquoi ? "L’alcool entraîne des désordres hydro-électrolytiques avec des répercussions sur la transmission neuro-neuronale et sur les jonctions neuromusculaires favorisant l’apparition de crampes", explique notre interlocuteur.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Dr Ariel Toledano, phlébologue dans le 8ᵉ arrondissement de Paris.

Vidéo : Pourquoi une crampe peut vous tuer

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.