Vaccin Pfizer : comment savoir si votre injection a bien ete realisee ?

Alors que la campagne de vaccination se poursuit en France, de premiers “couacs” ont été rapportés par des professionnels de santé. Un certain nombre de doses auraient été administrées par voie sous-cutanée et non intramusculaire, comme elle aurait dû l’être, compromettant ainsi son efficacité. Dans ce diaporama, nous vous expliquons comment reconnaître une injection intramusculaire, et ainsi savoir si vous avez été correctement vacciné.

Vaccin Pfizer : l’injection doit être intramusculaire

Dans sa notice explicative, le laboratoire Pfizer explique que, pour être efficace, son vaccin doit être injecté “par voie intramusculaire dans le muscle deltoïde après dilution”. Cette même notice précise qu’il ne faut “pas injecter ce vaccin par voie intravasculaire, sous-cutanée ou intradermique”. Autrement dit, le produit doit être envoyé dans le muscle et non dans les vaisseaux sanguins, dans le derme ou dans le gras situé sous la peau.

Des erreurs ont déjà été commises, puisque de nombreux professionnels de santé ont utilisé la méthode du pincement pour vacciner les patients - qui consiste tout simplement à pincer la peau entre le pouce et l’index avant d’insérer l’aiguille… Or, ce procédé ne permet pas d’atteindre le muscle ; il correspond à une injection sous-cutanée.

Vaccin : de premières recommandations du gouvernement trop floues

Sur les réseaux sociaux, des soignants s’inquiètent du gaspillage de nombreuses doses mal administrées. Ils mettent notamment en cause les recommandations émises par le ministère de la Santé. Dans son guide adressé aux Ehpad en décembre, le gouvernement conseille de "faire un pli cutané entre le pouce et l'index, injecter le vaccin par voie musculaire et piquer perpendiculairement au plan cutané”.

Une recommandation qui pourrait induire en erreur, à en croire le Dr Paul Loubet, infectiologue au CHU de Nîmes, interrogé par France Info. "Logiquement, il n'y a pas besoin de pincer la peau. C'est à mon sens une erreur si on veut faire une injection en intramusculaire", explique-t-il. La direction générale de la santé a d’ailleurs reconnu cette erreur, puisqu’elle a modifié son guide le 6 janvier et conseille désormais de “tendre fermement la peau entre l’index et le pouce sans faire de pli cutané”.

“Ce qu'il ne faut pas faire c'est un pli cutané”

Pour le médecin, cette nouvelle directive est effectivement meilleure. "Si on agrippe le muscle avec la peau, dans ce cas, on n'a pas de risque de toucher l'os". En revanche, la peau ne doit pas être saisie seule, sans le muscle.

Le professeur Stéphane Gendry, médecin réanimateur à l'hôpital d'Avicennes, à Bobigny, précise à nos confrères de France 2 : “Ce qu'il ne faut pas faire c'est un pli cutané, injecter à 45 degrés et utiliser des petites aiguilles”. Découvrez, dans ce diaporama, toutes les indications qui vous permettront de déterminer si vous êtes bien en train de recevoir une injection intramusculaire.

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Covid-19 : le vaccin est-il correctement injecté en France ?, France Info, 7 janvier 2021.

COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2, Mesvaccins.net 

Administration des produits immunisants - Technique d’administration IM, Santé et Services sociaux Québec. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.