Covid-19 : les cancers les plus dangereux en cas d'infection

Certifié par nos experts médicaux MedisiteVous êtes atteint d'un cancer et vous vous demandez ce que vous risquez en cas d'infection au Covid-19 ? Medisite vous livre des éléments de réponse, avec le Dr Eric Sebban, cancérologue et co-fondateur du Centre de chirurgie de la femme.
Covid-19 : les cancers les plus dangereux en cas d'infectionIstock

Nous savions déjà que le diabète constitue un facteur de risque du Covid-19. Mais qu'en est-il du cancer ? Entraîne-t-il une forme sévère de l'infection ? Quels cancers interagissent avec le coronavirus ? Réponses du Dr Sebban, cancérologue et co-fondateur du Centre de chirurgie de la femme.

Infection au Covid-19 : quels cancers entraînent des complications ?

Première surprise et pas des moindres : d'après le Dr Sebban "ce n’est pas tellement le type de cancers qui pose problème face au Covid-19, c’est plutôt le type de traitements en cours".

En effet, certains traitements anti-cancers, comme la chimiothérapie , entraînent une diminution des défenses immunitaires.

Résultat : si un malade atteint d'un cancer attrape le coronavirus, il aura plus de chances de développer une forme sévère de l'infection (affaibli, le système immunitaire ne peut plus combattre efficacement le virus, ce qui l'expose à davantage de complications, ndlr).

"C'est ce que l'on appelle la double peine", souligne le cancérologue.

Cancer et covid-19 : des "pertes de chances" multiples

Depuis le début de l’épidémie, la priorité est donnée aux personnes infectées par le coronavirus. Les autres malades, comme ceux cancéreux, ont vu leurs traitements reportés ou adaptés dans le but de les exposer le moins possible au virus.

Le problème ? À cause des chirurgies repoussées, des chimiothérapies bouleversées, des actes de radiologie annulés... Les personnes atteintes d'un cancer ont plus de risques de mourir.

"En mars/avril, nous avons observé que les personnes en cours de diagnostic/ou de traitement n’allaient plus faire les examens habituels à cause du coronavirus. Or, si vous ne diagnostiquez pas votre cancer - ou si vous ne le traitez pas à temps - vous n'allez pas mourir du Covid-19 mais... bel et bien du cancer. C'est ce que l'on appelle la "perte de chance", déplore le chirurgien.

Cancer : les malades doivent poursuivre les soins

Pour le Dr Sebban, le message à faire passer est clair : les patients atteints d'un cancer doivent aller se faire soigner, malgré le contexte épidémique compliqué.

Même son de cloche pour les personnes "à risque" qui doivent se faire dépister.

Bien entendu, l'expert préconise de prendre toutes les précautions anti-Covid nécessaires (gestes barrières, masque, traitements...) lors d'un rendez-vous médical.

En cas d'infection au Covid-19, faut-il stopper la chimiothérapie ?

C'est du cas par cas : cette décision dépend de l'état de la personne, du type de cancer et de l'étendue/volume de la tumeur.

"Mais il arrive effectivement que l'on diminue la chimiothérapie, voire qu'on la stoppe complètement, le temps que le malade se remette de l'infection au Covid-19", précise le cancérologue.

Attention cependant : il ne faut pas interrompre ses soins sans l’avis préalable de son médecin.

À noter : sachez qu'après la fin des traitements du cancer et même en cas de rémission voire de guérison avérée de celui-ci, l’immunité peut rester fragile un certain temps, et quelquefois à vie. Il est donc nécessaire de rester très vigilant.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Cancer
Source(s):

Remerciements au Dr Sebban.