Coronavirus : 7 choses que les chercheurs ignorent encore

Le 3 mars dernier une équipe chinoise, dans une étude du National Science Review a émis l'hypothèse que le nouveau coronavirus pourrait avoir muté, au risque d'être devenu plus virulent, voire plus mortel.

Après avoir analysé 103 génomes prélevés sur des patients, les scientifiques ont abouti à la conclusion suivante : il y aurait deux souches virales distinctes du SARS-CoV-2, une souche L et une souche S, la souche L ayant muté à partir de la souche S et qui serait plus dangereuse

La nouvelle, certes extrêmement inquiétante, a donc fait le tour du monde immédiatement après publication. Pourtant, elle a depuis été remise en question en partie par les auteurs du travail publié. Les mutations virales entraînent en effet rarement de changement important. On estime d'ailleurs aujourd'hui que le génome du virus est encore similaire à celui apparu à Wuhan à 99,99%.

Alors que conclure de ce fait récent ? Sans doute que les chercheurs et médecins ne savent pas encore grand-chose de ce nouveau coronavirus. Apparu en décembre 2019, vraisemblablement en Chine, les scientifiques ont encore très peu de recul sur ce virus qu'on a parfois décrit comme une "grippette" dans les médias, un virus qui rappelez-vous ne touchait que les personnes les plus vulnérables ou âgées, et qui devait disparaître dès le retour du beau temps selon le Président des États-Unis Trump.

Parmi les principales choses qu'on ignore à son sujet, on ne sait pas encore par exemple pourquoi il touche moins les enfants et cela, même si les États-Unis viennent d'annoncer la mort d'un malade de moins d'un an. On ne sait pas plus si le nouveau coronavirus survivra au retour de températures plus clémentes comme l'annonçait Donald Trump et au moment même où finalement l'épidémie explose aux USA, faisant du pays, le premier foyer de la pandémie. On ne sait pas davantage si des personnes l'ont vraiment attrapé plusieurs fois, ou quelles seraient les conséquences d'une mutation. Voici donc quelques exemples de questions fondamentales qui restent suspens et dont notre diaporama dresse toute la liste dans l'attente de leurs réponses sans aucun doute cruciales pour sortir de cette crise sanitaire.

Combien de personnes ont vraiment été infectées par le coronavirus ?

1/7
Coronavirus : 7 choses que les chercheurs ignorent encore

C'est sans doute la question la plus fondamentale. Il existe des centaines de milliers de cas d'infection confirmés, mais il ne peut s'agir que d'une fraction du nombre total de personnes réellement infectées. 

Un grand nombre de cas ne présentent aucun symptôme, d'autres atteints de signes bénins ne se signalent pas, enfin la qualité des systèmes de remontées épidémiologiques n'est pas la même dans tous les pays du monde. 

D'où l'intérêt de développer des tests sérologiques qui pourront permettre d'identifier les personnes asymptomatiques. Grâce à ces tests, les scientifiques devraient pouvoir déterminer la vitesse réelle de la propagation virale...

Quel est le taux de mortalité du Covid-19 ?

2/7
Coronavirus : 7 choses que les chercheurs ignorent encore

Non seulement le nombre de morts réels dus au nouveau coronavirus est difficile à évaluer selon les systèmes de santé dont disposent les différents pays, leurs remontées épidémiologiques, leur pratique des tests ou encore la fiabilité de ceux dont ils disposent, mais il est impossible de déterminer le taux de mortalité exact. 

Le taux de létalité du nouveau coronavirus pourrait être de 2%.  Mais s'il y a un grand nombre de personnes sans symptômes, le taux de mortalité pourrait être très inférieur...

Il suffit de comparer les chiffres français, allemands et italiens pour constater l'incohérence des données. Lundi 16 mars 2020, l'Allemagne recensait 6 012 cas confirmés, dont 13 morts (soit un taux de mortalité 0,2%), d'après l'Institut Robert Koch, établissement allemand responsable du contrôle et de la lutte contre les maladies. La France quant à elle, communiquait au même moment 6 633 cas confirmés, dont 148 morts (soit un taux de mortalité de 2,2%) selon Santé publique France... alors que l'Italie officialisait 27 980 cas pour 2 158 morts donc 7,7% de mortalité...

Coronavirus : quels sont vraiment tous les symptômes ?

3/7
Coronavirus : 7 choses que les chercheurs ignorent encore

Les principaux symptômes du coronavirus sont la fièvre et la toux sèche

La sécheresse de la gorge, des maux de tête sont aussi rapportés. De même que des diarrhées et maux de ventre notamment chez les personnes âgées dans les Ehpad.

On parle également de perte de goût, d'odorat, d'appétit.

On parle aussi de conjonctivites et d'irritations oculaires.

Mais il semble qu'on puisse aussi présenter des symptômes pseudo-grippaux, des saignements de nez ou des éternuements relevés chez certains patients.

Quel rôle jouent les enfants dans la contagion ?

4/7
Coronavirus : 7 choses que les chercheurs ignorent encore

Les enfants semblent ne contracter que rarement le Covid-19. Cependant alors que la mort de Julie, 16 ans, a marqué les consciences en France, ce samedi soir, les États-Unis annoncent dans l'Illinois, le décès d'un "très jeune enfant" du coronavirus. Il aurait moins d'un an.

Par ailleurs si la plupart des plus jeunes développent des symptômes bénins et si on constate très peu de décès par rapport aux autres groupes d'âge, ils seraient porteurs du virus et particulièrement contaminants puisqu'en contact souvent physique avec un maximum de proches.

Y aura-t-il moins de cas cet été ?

5/7
Coronavirus : 7 choses que les chercheurs ignorent encore

La grippe et le rhume sont plus fréquents pendant les mois d'hiver, mais on ne sait pas encore si le retour des beaux jours arrêtera la propagation du nouveau coronavirus. 

Les scientifiques ont averti qu'on ne sait pas si le réchauffement des températures aura un impact sur le virus.

On pense que les conséquences pourraient être moindres que pour la grippe et le rhume. Et si on peut espérer une légère baisse en été, l'hiver pourrait alors représenté un risque de retour du virus...

Peut-on attraper le virus deux fois et peut-on être immunisé ?

6/7
Coronavirus : 7 choses que les chercheurs ignorent encore

Il y a eu beaucoup d'hypothèses, mais peu de preuves sur la façon dont les patients s'immunisent ou non contre le virus. 

En théorie, ils doivent développer des réponses immunitaires s'ils ont réussi à combattre le virus. Mais comme la maladie n'existe que depuis quelques mois, on en sait encore très peu à ce sujet. 

Quant à l'idée selon laquelle des patients auraient été infectés deux fois, elle pourrait être liée à des erreurs de résultats de tests qui en France par exemple occasionne des "Faux négatifs".

Le virus a-t-il muté ?

7/7
Coronavirus : 7 choses que les chercheurs ignorent encore

Les virus mutent par définition, mais dans la majorité des cas, ces modifications sont dites "silencieuses" donc sans conséquence.

On peut par ailleurs espérer que le virus devienne moins mortel au fil de ses transformations, même si rien ne le garantit. 

Le véritable problème lié aux mutations du coronavirus, c'est que si le virus mute, notre système immunitaire ne le reconnaîtra plus, et que si un vaccin a été mis au point, il ne fonctionnera sans doute plus non plus... C'est la raison pour laquelle, le vaccin de la grippe est renouvelé tous les ans. Il est modifié chaque année en fonction des mutations du virus grippal pour s'y adapter et rester efficace.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://academic.oup.com/nsr/advance-article/doi/10.1093/nsr/nwaa036/5775463

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus#xtor=SEC-3-GOO-[{adgroup}]-[425080454356]-search-[gouvernement%20coronavirus]

https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus/coronavirus-la-mutation-continue

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.