Sommaire

Depuis peu, le port du masque est obligatoire dans les rues, les transports en commun ainsi que dans les bureaux pour les Français. Pour lutter contre le coronavirus et éviter tout risque de reconfinement, tous les moyens sont bons !

Seulement voilà. Le masque a de nombreux à-côtés. Si certains se plaignent d’avoir l’impression d’étouffer, d’autres font écho de problèmes de peau depuis qu’ils sont obligés de porter le masque quotidiennement. Eczéma, rougeur au niveau des pommettes, acné, irritations… Les désagréments sont difficiles à supporter depuis que votre visage est à nouveau confiné. On vous livre quelques conseils pour prendre soin de votre peau à l’heure de la pandémie. Avec les conseils avisés du Dr Paul Dupont, dermatologue à Toulouse et auteur de Soigner sa peau au naturel (éd. Eyrolles).

Masque : pourquoi votre peau souffre-t-elle autant ?

Les frottements des élastiques et de la matière du masque au niveau du bas du visage provoquent des irritations. Et pour cause, vos masques s’avèrent être très opaques, notamment les FFP2 et chirurgicaux. Tout ce que vous respirez stagne dans la partie basse de votre visage et est absorbé par votre peau. Le dioxyde de carbone vous retombe sur votre peau. Résultat : elle ne respire pas. Voici pourquoi les problèmes de peau peuvent subvenir. Les personnes sujettes aux problèmes cutanés, comme l’eczéma, le psoriasis ou l’acné sont en première ligne.

Si vous avez une peau relativement grasse, vous risquez des poussées d’acné avec le masque. Vous êtes d’ailleurs nombreux à en faire état depuis que le port du masque s’est généralisé.

Au contraire, si vous avez une peau sèche, le manque d’air, l’humidité et la macération constante générée par le masque, aura tendance à le dessécher encore plus. Dans ce cas-là, il est possible de voir apparaître de l’eczéma, des irritations ou de la rosacée.

En clair, les pathologies préexistantes comme l'acné ou la rosacée peuvent ainsi s'amplifier.

Or, d’autres phénomènes peuvent jouer un rôle dans l’apparition de ce type de problème. On évoque le stress et l'anxiété liés à cette situation inédite et anxiogène. Oui, le stress peut réellement provoquer de l'eczéma. "Les personnes qui sont sujettes à l’eczéma ou la dermite séborrhéique, peuvent ainsi déclencher une poussée sous l’effet du stress", complète le Dr Dupont.

Masque : et s’il avait des bienfaits ?

"Le masque protège des gouttelettes projetées dans l’entourage, avec tous les microbes que celles-ci contiennent, et également de la pollution de l’air ainsi que des UV en été : il y a donc certains bénéfices, nous explique de son côté le Dr Isabelle Gallay, dermatologue et Vice présidente du Syndicat National des Dermatologues. Par contre, lorsqu’il fait chaud sous le masque, la sudation peut accentuer la séborrhée chez les acnéiques : il faudra donc prévenir l’acné ou la traiter, et veiller à l’hygiène du masque".

Peau sensible : préférez les masques en tissu

Si vous avez une peau réactive, il vaut mieux privilégier les masques en tissus semble-t-il. Ces derniers vont limiter les effets secondaires sur votre peau.

"Si vous êtes de ceux qui tolèrent mal les élastiques derrières les oreilles, notamment en cas de psoriasis derrière les oreilles, misez sur des masques à nouer derrière la nuque", suggère le dermatologue.

En outre, n’hésitez pas à retirer le masque quelques instants pour faire respirer votre peau. Libre à vous ensuite d’y appliquer quelques gouttes d’eau thermale en spray. Attention, laissez bien sécher avant de remettre votre masque. Sans quoi, vous favoriserez l’humidité à l’intérieur du masque et de surcroit l’eczéma. "En sachant en plus que l’humidité sur la peau en s’évaporant, attire l’eau de l’épiderme qui se dessèche encore plus rapidement", note encore notre expert.

Découvrez pages suivantes nos astuces pour prendre soin de votre visage confiné et les erreurs à ne plus faire.

Masque : appliquez des crèmes barrières sur votre peau

Masque : appliquez des crèmes barrières sur votre peau© Istock

Avant de mettre votre masque, optez pour une routine beauté chaque matin, environ une demi-heure avant de le mettre. Cela permet de laisser à votre peau le temps d’absorber les soins.

Masque : les crèmes émollientes ou hydratantes sont vos alliées

Les experts préconisent l’utilisation de ce qu’on appelle les crèmes barrière. Elles sont conseillées pour les patients atopiques afin d’éviter le contact avec le masque qui peut conduire à des poussées d’eczéma. Cela fera office de protection isolantes pour les épidermes vulnérables. On suggère une crème émolliente ou hydratante matin et soir.

Vous pouvez également avoir recours à une crème protectrice au niveau des points de pression du masque. Si vous souffrez de lésions, pensez à appliquer une crème réparatrice lorsque vous retirer le masque.

Pensez au nettoyage de la peau après avoir retiré le masque

Pas question de faire l’impasse sur le nettoyage de la peau à la fin de la journée. "Si vous avez la peau grasse, misez sur un lait nettoyant hydratant plutôt que sur un gel qui assècherait trop la peau, ou sur une mousse nettoyante", nous conseille le Dr Dupont. Évidemment, on n’oublie pas de se laver les mains avant de les mettre au visage. "Et évitez de vous toucher le visage après avoir appliqué du gel hydroalcoolique. Cela pourrait provoquer des réactions inflammatoires, même longtemps après le contact. Les substances du gel restent dans la main".

Masque : ce que vous mangez et buvez aura aussi une incidence sur la peau

Masque : ce que vous mangez et buvez aura aussi une incidence sur la peau© Istock

Si la peau est mise à mal par le masque, sachez qu’il existe des moyens de limiter les dégâts. Croyez-le ou non, ils concernent votre alimentation. Et pour cause, certains aliments sont réputés pour accentuer les problèmes de peau, et d’autres pour les soulager.

Buvez beaucoup d’eau

Vous hydrater quotidiennement peut réellement soulager votre peau. En réalité, il se murmure que pour renouveler l'eau de notre corps et hydrater la peau en profondeur, il faudrait boire au moins 2 litres d’eau chaque jour. C'est le réflexe à prendre si vous voulez un teint lumineux et une peau qui conserve son aspect jeune. À l’heure ou le masque est constamment sur nos visages, cette bonne habitude peut réellement faire la différence.

Évitez les aliments sucrés

Les aliments riches en sucre stimulent la production de sébum. Ce phénomène est accentué en cas de taux important de sucre dans le sang. Le sébum est un film lipidique sécrété par les glandes sébacées de la peau.

Une peau grasse se caractérise souvent par une production de sébum trop importante. Le visage brille, surtout au niveau du menton, du nez et du front. Les pores de la peau se bouchent et l'apparition de boutons et de points noirs est plus fréquente.

Pour éviter ce désagrément, il est recommandé d’éviter les sodas, biscuit, viennoiseries et tous les produits particulièrement sucrés. Une hausse soudaine du taux de sucre dans le sang ne fera qu’accélérer la sécrétion d'une substance qui stimule la production de sébum et donc amplifiera les problèmes de peau liés au masque.

Il faut savoir que le frottement du masque sur la peau du visage implique une accumulation de chaleur, transpiration et humidité. Cela fait apparaître chez les personnes sensibles une augmentation excessive de la production de sébum.

Confinement de la peau : les erreurs à ne plus faire avec votre masque

Confinement de la peau : les erreurs à ne plus faire avec votre masque© Istock

Masque et peau ne font décidément pas bon ménage. Et ce, particulièrement en cas de forte chaleur. Néanmoins, certains gestes peuvent aggraver les irritations. Voici les erreurs à ne plus faire.

Respirer par la bouche

Lorsqu’il fait plus chaud, le masque a tendance à s’humidifier plus rapidement. Et c’est en partie cela qui cause les problèmes de peau, comme l’eczéma. Pour limiter ce désagrément, évitez de respirer par la bouche. En respirant par le nez, vous génèrerez moins de chaleur. Non seulement cela éviter d’humidifier le masque, mais en plus vous aurez moins de mal à le supporter.

Porter le masque trop longtemps favorise la transpiration

Porter un masque trop longtemps peut générer de l’eczéma, voire de l’acné à cause de la chaleur et de l’humidité. Pour rappel : Selon les recommandations de l’association Afnor, le masque a une durée de vie de 4 heures. Or, avec la chaleur, les masques perdent rapidement de leur efficacité. En cause : la transpiration et l’humidité. Il ne faut donc pas hésitez à changer de masque plus souvent.

Masque : attention, si vous parlez beaucoup

Si vous avez beaucoup parlé, le masque va devenir humide encore plus rapidement. Et une fois qu’il est humide, normalement, il faut le changer, même si vous ne l’avez pas gardé 4 heures.

Se maquiller à outrance

Vous êtes nombreuses à avoir du mal à laisser tomber le maquillage au profit du masque. Pourtant, votre fard peut réellement aggraver vos problèmes de peau lorsqu’il est appliqué sous le masque. Il est donc déconseillé de vous maquiller ou d’opter pour un maquillage léger, surtout si vous avez une peau grasse.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Dr Paul Dupont, dermatologue à Toulouse et auteur de Soigner sa peau au naturel (éd. Eyrolles).

Merci au Dr Isabelle Gallay, dermatologue et Vice présidente du Syndicat National des Dermatologues

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.