Carence en fer : les conséquences sur la santé

Une carence en fer est responsable de la baisse du taux d’hémoglobine ayant pour conséquence directe un assèchement de la peau et un affaiblissement des phanères. Les ongles deviennent cassants, les cheveux sont secs. Avec le temps, le patient peut présenter une anémie ferriprive dont les principaux symptômes sont :

- la fatigue ;

- des maux de tête ;

- des étourdissements ;

- un essoufflement à l’effort ;

- une diminution des fonctions cognitives ;

- une augmentation du syndrome des jambes sans repos ;

- une hypotension orthostatique, c’est-à-dire une sensation de vertige au passage de la position assise ou accroupie à la position debout.

Manque de fer : diagnostiquer avant d’agir

Pour diagnostiquer une carence en fer, il est nécessaire de faire pratiquer un bilan sanguin qui doit indiquer le taux de ferritine. Cet examen est indispensable car il permet au médecin de s’assurer que les symptômes ressentis par son patient sont bien dus à un manque de fer.

En cas de carence en fer sans anémie, une supplémentation en vitamine C peut être envisagée. Elle a pour effets :

- de renforcer le système immunitaire ;

- de favoriser l’absorption du fer par l’organisme ;

- de stimuler la production de calcium ;

- de retarder le vieillissement cutané et de préserver l’élasticité de la peau, car elle booste la production de collagène.

Quant au traitement par fer oral, il peut entraîner des effets indésirables comme des réactions d’hypersensibilité et des troubles digestifs.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.