Fêtes de fin d’année : les taux de cholestérol peuvent exploser de 20%

D’après une étude danoise, publiée le 29 décembre 2018 dans la revue médicale Atherosclerosis, le taux de cholestérol serait 20% plus élevé pendant les fêtes qu’en été.
Istock

© IstockLes fêtes de fin d’année riment souvent avec chocolat, alcool, foie gras... Les repas copieux poussent à la prise de poids et à une augmentation des niveaux de cholestérol. Selon une étude danoise, publiée le 29 décembre 2018 dans la revue médicale Atherosclerosis, les conséquences de Noël sont sans appel. Le risque d’avoir un taux de cholestérol élevé est six fois plus grand qu’en été, soit 20% de plus. Ces excès de table peuvent alors être responsables de nombreuses pathologies dont l’infarctus du myocarde.

Neuf personnes sur dix ont un taux trop élevé

Les chercheurs ont analysé les données de près de 25 000 personnes juste après les repas des fêtes.

Résultats : neuf participants sur dix ont présenté un taux de cholestérol élevé. "Notre étude montre que le taux de cholestérol est influencé par les aliments gras que nous consommons lors de la fête de Noël", explique le Dr Anne Langsted, l’une des auteures de l’étude. Il est important pour les médecins et les patients d’être préparés psychologiquement à l’annonce du taux de cholestérol, si un bilan de santé est effectué. Il faut être conscient des risques qu’un taux aussi élevé peuvent engendrer sur notre organisme afin d’essayer de le maintenir bas.

Rappel : d’après la Fédération française de cardiologie, "un taux trop élevé de cholestérol dans le sang peut entraîner une obstruction des artères, augmentant le risque de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral. L’hypercholestérolémie serait d’ailleurs la cause d’un infarctus sur deux".

Pour faire baisser votre taux : suivez ces conseils !

Il est possible de réduire le cholestérol avec une bonne alimentation au quotidien. Pour cela, suivez ces conseils :

  • Vous pouvez privilégier les fibres solubles comme le son d'avoine, les fèves et les pois, ainsi que les bonnes graisses végétales, comme l'huile d'olive ou l'huile de noix.
  • Le jus de canneberge est également connu pour réduire le cholestérol et protéger le cœur.
  • Le pamplemousse rose et le chou aident à combattre le mauvais cholestérol, tout comme l'avocat et l'oignon.
  • Les fruits secs comme les noix ou les amandes apportent également de bonnes graisses pour l'organisme.
  • Il est recommandé d'augmenter sa consommation de fruits et de légumes au quotidien
  • Privilégier la viande blanche, moins grasse, et de boire beaucoup d'eau.
  • Évitez de consommer trop d'aliments industriels, trop salés et trop gras, comme la charcuterie, les plats préparés, les viennoiseries, etc.
  • Faire cinq petits repas par jour permet d'éviter le grignotage, la prise de poids et le mauvais cholestérol.
  • Vous pouvez ainsi faire une collation le matin et une autre dans l'après-midi, avec un peu de fromage blanc, une poignée de fruits secs et une boisson chaude non sucrée, par exemple.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : L'astuce pour faire baisser son cholestérol au naturel

Source(s):

The Christmas holidays are immediately followed by a period of hypercholesterolemia, Atherosclerosis, 29 décembre 2018.

La rédaction vous recommande sur Amazon :