Sèche-cheveux : l’accessoire beauté à ne plus utiliser ?

Le sèche-cheveux est considéré comme le meilleur allié de la chevelure mouillée et des femmes pressées. Mais est-il sans danger pour la santé des cheveux ? Comment l’utiliser sans risque ? Est-ce la méthode de séchage à privilégier ? Francine Girard-Foirest, coiffeuse et Stéphane Giacobi, expert référent à la Clinique du cheveu nous éclairent sur cet accessoire fétiche en coiffure.

Publicité

"Sécher ses cheveux n’est pas une action naturelle"

© IstockOn l’aime pour son côté pratique, son efficacité et son utilisation rapide : au premier abord, le sèche-cheveux semble présenter des avantages indéniables pour sécher et coiffer notre crinière. Ils sont d’ailleurs confirmés par Francine Girard-Foirest, coiffeuse et Stéphane Giacobi, expert référent à la Clinique du cheveu qui expliquent que cet appareil permet, certes, de sécher les cheveux mais également de "mieux les discipliner" et "de les mettre en forme pour avoir une coiffure qui correspond à ce que l’on attend".

Publicité
Publicité

Toutefois, les professionnels du cheveu soufflent le chaud et le froid à ce sujet, et pour cause : le sèche-cheveux peut provoquer des dégâts considérables sur notre belle chevelure, le principal souci étant la chaleur qu’il dégage. "Sécher ses cheveux n’est pas une action naturelle, remarque Stéphane Giacobi, et la chaleur a pour effet d’ouvrir leurs écailles, ce qui peut les fragiliser et les abîmer." Mais les deux experts soulignent que cela n’est pas une fatalité, et le problème ne serait pas tant le sèche-cheveux en lui-même, mais plutôt l’utilisation que l’on en fait. Alors comment l’utiliser correctement pour limiter la casse ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X