Sommaire

Des problèmes hormonaux

Des problèmes hormonaux© Adobe Stock

Les cheveux sont sensibles aux variations hormonales. Ils sont avant tout affectés par la testostérone. Cette hormone sexuelle masculine a tendance à les rendre gras, mais surtout à les faire tomber. Les hommes et les femmes qui présentent des taux élevés, ont une chevelure plus clairsemée, voire une calvitie.

Ainsi chez la gent féminine, l’alopécie androgénétique qui se caractérise par une prédisposition génétique et l’action des androgènes (hormones sexuelles mâles), survient le plus souvent après la ménopause. En effet, les femmes ont un taux d’œstrogènes plus bas alors que celui des androgènes reste stable. Cela favorise la chute des cheveux.

La perte de masse capillaire peut aussi être le signe d’un syndrome des ovaires polykystiques qui se caractérise entre autres par un excès d'androgènes.

Les troubles endocriniens touchant la thyroïde sont également susceptibles d’être en cause. Il ne faut donc pas hésiter à faire une prise de sang pour vérifier vos taux hormonaux et consulter un spécialiste si les troubles s’éternisent.

Sources

Merci au Dr Pierre Bouhanna, Dermatologue et chirurgien du cuir chevelu.

Vous pouvez le retrouver sur son site

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.