Dents fissurées, perte de cheveux…. ces autres séquelles de la pandémie

Les effets de la pandémie n’arrêtent pas de nous surprendre. Les médecins et scientifiques constatent de plus en plus de séquelles inattendues, liés de près ou de loin à la Covid-19. De la perte de cheveux aux problèmes dentaires, en passant par les cauchemars… Ce phénomène touche de nombreux individus et serait associé au stress engendré par la pandémie. Aperçu dans notre diaporama.
Dents fissurees, perte de cheveux…. ces autres sequelles de la pandemie

Plusieurs médecins et scientifiques ont rapporté dernièrement que la pandémie pourrait avoir généré des séquelles pour le moins étranges sur les individus. En effet, certains dentistes recensent une hausse de problèmes dentaires (dents cassées ou fissurées), lorsque d’autres médecins identifient une récurrence de la perte de cheveux.

Et ce n’est pas tout. Vous avez l’impression de subir des douleurs digestives inhabituelles depuis ces derniers mois ? Vous avez développé des maux de tête ? Vous avez tendance à enchaîner les mauvais rêves la nuit ? Cela pourrait bien être liée à la pandémie, causée par la Covid-19. Plusieurs recherches scientifiques, dont notamment un rapport publié par les Nations unies, suggèrent qu’il pourrait s’agir de réactions biologiques émises par le corps pour faire face au stress auquel nous sommes confrontés en permanence. On dresse la liste de ces réactions dans notre diaporama.

Pandémie : beaucoup ont développé un stress chronique

La pandémie dure depuis plusieurs mois et nous n’avons aucune idée de quand nous allons en sortir. Elle n’implique pas seulement la peur de tomber malade, mais aussi l’isolement social ou l’insécurité professionnelle et financière (liée à la crise de la Covid-19). Cela peut générer un stress permanent. En réponse à ce stress, notre système biologique provoque des effets qui se répercutent dans le corps.

On parle de système biologique de réponse au stress ou d’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS). Pour la petite histoire, ce système de réponse au stress a permis à nos ancêtres vertébrés de mobiliser toute leur énergie pour faire face à des évènements mettant leur vie en danger. A court terme, ce système est redoutablement efficace car en vous prévenant d’un danger, votre corps assure votre survie.

Menace mortelle ou rupture amoureuse, l'organisme ne fait pas la différence

Le problème : l’axe HHS ne fait pas de différence entre une menace mortelle imminente (comme l’attaque par un prédateur) et les facteurs de stress modernes (travail, rupture amoureuse, conflits familiaux etc…).

Concrètement, que vous soyez poursuivi par un lion ou que vous vous rendiez à un entretien d’embauche, les effets sur votre corps seront les mêmes : vous avez une boule dans l’estomac et votre cœur bat la chamade.

Alors que le coronavirus bouleverse nos vies depuis plusieurs mois, votre HHS est en hyperactivité. Vous êtes donc nombreux à avoir développé un stress chronique, avec des effets que vous subissez au quotidien. C’est là que les maux de tête, cauchemars ou encore la perte de cheveux entrent en scène. Votre corps vous envoie un message d’alerte et réagit suite à votre état de stress permanent.

"C’est un choc psychologique d’être confronté à la menace d’une épidémie"

"Pour beaucoup, c’est un choc psychologique que d’être confronté à la menace d’une épidémie", nous détaillait Tristan-Frédéric Moir, spécialiste du langage du rêve, psychanalyste, et onirologue, alors qu’il nous relatait une récurrence des cauchemars durant la pandémie, chez les Français.

"Pour tous ceux qui sont nés après la seconde guerre mondiale, en France et dans beaucoup de pays occidentaux, personne n’a été confronté à des situations de menace, de crise, de confinement et de précarité. Pour beaucoup, cette situation est vécue comme un traumatisme, même si chez certains il peut y avoir un processus de déni ; face à cette réalité nouvelle et anxiogène, le cerveau n’a pas les circuits logiques pour traiter l’information. Par le biais du rêve, le cerveau va devoir gérer ces données inédites pour que la connexion conscient/inconscient puisse se faire. Le rêve est un moment important de gestion de nos émotions".

Les cauchemars ne sont pas les seuls effets de la pandémie sur notre corps. La preuve, dans notre diaporama.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.