Œil qui saute : 3 causes possibles

Il vous est sans doute déjà arrivé d’avoir l’œil qui saute, de sentir des tremblements incontrôlables d’une ou des deux paupières. En termes médicaux, on parle de fasciculations de la paupière pour désigner ces spasmes musculaires. De quoi s’agit-il ? Quelles sont les causes des fasciculations de la paupière ? Y a-t-il un risque de maladies cardiovasculaires ?

Publicité

6757927-inline-500x390.jpg

Fasciculations de la paupière : le symptôme de l’œil qui saute

Il peut arriver que, de manière transitoire, une ou les deux paupières se mettent à trembler, donnant le sentiment que l’œil saute. Il s’agit de microspasmes musculaires, non contrôlés ni commandités par le cerveau, qui se manifestent l’espace de quelques secondes. Dans la très grande majorité des cas, ces fasciculations ne présentent aucun signe de gravité, elles sont juste gênantes. Si à ce jour, les causes de ces fasciculations ne sont pas clairement identifiées, on a cependant cerné des facteurs de risque.

La fatigue oculaire, un facteur de risque d’apparition de fasciculations de la paupière

Parmi les facteurs à même de favoriser les fasciculations de la paupière, on note la fatigue oculaire. La fatigue oculaire se traduit par un cortège de symptômes : brûlures oculaires, picotements, rougeur des yeux, sécheresse oculaire, fasciculations. Elle intervient quand l’environnement est agressif pour l’œil (fumée de tabac, poussières, air conditionné), si la personne a forcé sur ses yeux (travail prolongé devant un écran, lecture prolongée avec une lumière insuffisante) ou si le patient souffre d’un problème de convergence (de type strabisme). Pour lutter contre la fatigue oculaire, il est recommandé de faire régulièrement des pauses devant son ordinateur et de bien régler l’intensité lumineuse de l’écran, d’utiliser des larmes artificielles pour éviter la sécheresse oculaire et de consulter un orthoptiste pour rééduquer la motricité oculaire s'il y a un problème de convergence.

Publicité
Publicité

Déficit en magnésium, une des causes des fasciculations

Les spécialistes ont remarqué que des carences en oligoéléments, et notamment en magnésium, pouvaient générer le symptôme de l’œil qui saute. Le magnésium joue un rôle primordial dans la contraction musculaire. Il n’est donc pas étonnant qu’une carence en magnésium se traduise par une hyperexcitabilité des muscles de l’œil. D’où ce sentiment d’avoir l’œil qui saute, phénomène appelé fasciculations. Le magnésium est de plus essentiel dans la prévention des maladies cardiovasculaires. On veillera donc à adopter une alimentation suffisamment riche en magnésium (légumineuses, céréales complètes, légumes verts…) et, au besoin, à prendre des compléments alimentaires enrichis en magnésium.

Une consommation excessive d’excitants à l’origine des fasciculations

Les fasciculations peuvent aussi se manifester à la suite d’une consommation excessive de boissons excitantes comme le café, le thé ou l’alcool. Elles vont conduire à une hyperexcitabilité musculaire et donc à des fasciculations de la paupière. Il est donc recommandé de limiter sa consommation de boissons excitantes et de leur substituer 1,5 à 2 litres d’eau par jour.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X