Ecouter l'article :

C'est un cri d'alarme que lance le président de l’Établissement français du sang. À l'occasion de la Journée mondiale des donneurs du sang ce lundi 14 juin, François Toujas assure au Monde que "les réserves de sang atteignent un "seuil inquiétant". Face à la chute de la fréquentation des collectes, le président de l'EFS appelle à la mobilisation des Français. Sur Twitter, l'organisme précise qu'avec "moins de 85 000 poches, les réserves de sang trop basses et la situation est très fragile". "Nous avons besoin de vous en urgence pour sauver des vies. Merci de votre mobilisation", lance l'Établissement français du sang.

Moins de dons pendant les grandes vacances ?

Le président de l’EFS depuis 2012 rappelle au Monde combien "le renouvellement des donneurs est essentiel pour la continuité de la transfusion en France". Alors pourquoi une telle pénurie à l'approche de l'été ? François Toujas explique qu'il y a "moins de mobilisation pendant le mois de mai, à cause des jours fériés et des ponts, et que les grandes vacances sont des périodes généralement moins favorables pour le don" du sang. Il ajoute également "l'ensemble des conséquences liées à l'épidémie de Covid-19 et aux confinements". "Avec les fermetures des entreprises, des universités, des écoles, et l’émergence du télétravail pendant les confinements, l’offre de dons n’a pas pu se faire pendant plusieurs mois dans ces lieux", précisent le président de l'EFS. Or, cette offre dite "mobile" représente 25 à 30% de l'offre de collecte globale au printemps selon lui.

Face à cette baisse de dons de sang, on a eu pendant cette crise sanitaire une "consommation de produits sanguins par les hôpitaux qui aussi très fortement augmenté ces dernières semaines". Cela conduit donc aujourd'hui les réserves de sang en France à un "seuil inquiétant" de 85 000 produits sanguins en stock alors que l'Établissement français du sang en vise "100 000, voire 120 000 au début du mois de juillet pour aborder tranquillement les grandes vacances". Afin de convaincre les Français de l'intérêt majeur de donner leur sang, François Toujas rappelle que les dons de sang servent à 60% aux hôpitaux "pour les personnes atteintes de cancer, de maladies du sang ou durant les greffes d'organes". C'est également important pour avoir des réserves en cas de tragédies telles que des accidents ou des attentats.

Puis-je donner mon sang si j'ai eu la Covid-19 ?

Sachez que même si vous avez eu le coronavirus, il est possible de donner son sang. Il suffit en effet d'"attendre 28 jours après le début des symptômes ou 14 jours après la disparition des symptômes avant de pouvoir donner", selon le site de l'EFS. Vous pouvez également donner votre sang si vous avez reçu une dose de vaccin contre le coronavirus. Il est possible de donner son sang après une injection de vaccin contre la Covid-19, sans aucun délai d’ajournement à respecter. Selon l'EFS, "il n’y a que dans les cas de vaccination en dehors de l'UE ou dans le cadre d’un essai vaccinal qu’il faudra respecter un délai de 28 jours avant de donner son sang".

Sources

Don du sang : « La baisse de la mobilisation et la hausse de la demande des hôpitaux nous amènent à un seuil inquiétant »?, Le Monde, 14 juin 2021. 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/06/14/don-du-sang-la-baisse-de-la-mobilisation-et-la-hausse-de-la-demande-des-hopitaux-nous-amenent-a-un-seuil-inquietant_6084038_3224.html

Don de sang et Covid-19, https://dondesang.efs.sante.fr/.

https://dondesang.efs.sante.fr/don-de-sang-et-covid-19

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.