Sommaire

Un bilan complet de santé tous les 5 ans

Pour qui : toute personne affiliée au régime général de la Sécurité sociale peut bénéficier de ce bilan tous les 5 ans.

Comment : contactez votre caisse d'assurance maladie pour recevoir une demande d'inscription avec un questionnaire de santé. Une convocation vous sera envoyée.
L'examen médical est préventif et son contenu adapté en fonction de la personne* (âge, sexe, environnement...). Sur environ 3 heures, une série d'analyses (sang, urine...), mesures et examens (dentaire, gynécologique, tension artérielle, électrocardiogramme, ...), tests (vision, audition, capacité respiratoire...) sont effectués et complétés par un entretien avec un médecin.

Où : à un centre d'examens de santé de la CPAM.

* Les examens sont orientés en fonction du questionnaire rempli par la personne. Ils peuvent être complétés par la suite en fonction des résultats.

Source : l'assurance maladie - Ameli.fr

Une mammographie dès 50 ans

Pour qui : les femmes de 50 à 74 ans.

Comment : une invitation à effectuer cet examen avec un bon de prise en charge est envoyée automatiquement tous les 2 ans aux femmes concernées. Le bon de prise en charge permet de bénéficier sans avance de frais d’une mammographie à double lecture*, complétée par un examen clinique des seins. L'échographie en revanche ne fait pas partie du dépistage. Elle est utilisée en examen complémentaire si besoin et reste remboursée à 70% du tarif conventionné.

Où : une liste de centres de radiologie partenaires agréés vous est adressée en même temps que l'invitation. Il suffit de prendre rendez-vous.
Si vous ne l'avez pas reçue, contacter votre caisse d'assurance maladie.

* Deux clichés par sein. Le radiologue donne une première interprétation des clichés.
S'il n'a décelé aucune anomalie, la mammographie est systématiquement relue par un second radiologue expert.

Source : Institut national du cancer

Le dépistage du VIH anonyme

Pour qui : les personnes qui ont un doute.

Comment : vous n'avez pas besoin d'ordonnance, ni de rendez-vous. Il suffit de se présenter à un centre d'information et de dépistage anonyme et gratuit du Sida (CIDAG) pour en bénéficier. Un numéro vous est remis, et un entretien avec un médecin ou une infirmière est proposé. Au bout d'une semaine, vous aurez à revenir avec votre numéro pour récupérer les résultats.

Où : ces centres existent dans chaque département. Vous pouvez trouver le plus proche de chez vous en consultant le site www.sida-info-service.org, rubrique 'Dépistage'.

Sachez-le : si vous avez pris un risque, cela peut prendre jusqu'à 6 semaines pour que la contamination soit détectable dans le sang.

Source : Sida info service

Le dépistage du cancer colorectal dès 50 ans

Pour qui : les personnes de 50 à 74 ans.

Comment : elles reçoivent automatiquement un courrier les invitant à aller retirer un test chez leur médecin traitant (qui leur expliquera comment l'utiliser). Il s'agit du test Hemoccult II®, qui permet de rechercher des traces de sang invisible à l'oeil nu dans les selles.

Si le test est négatif, il est automatiquement proposé de nouveau 2 ans plus tard. S'il est positif, des examens complémentaires (coloscopie) sont à réaliser.

Où : chez soi en recueillant un peu de matière fécale qui sera à déposer sur le test. Le tout est à envoyer avec une lettre pré-affranchie (fournie avec le test), à un centre de lecture spécialisé.

Source : Institut national du cancer

Le dépistage du mélanome un jour par an

Pour qui : les personnes qui le désirent.

Comment : il est possible d'en bénéficier une fois par an lors de la Journée nationale de prévention et de dépistage anonyme et gratuit des cancers de la peau. Les dermatologues se mobilisent alors bénévolement sur toute la France hors cabinet, pour des consultations sans rendez-vous.

Où : dans des centres ou des lieux dédiés mis à disposition par les municipalités et ouverts à tous. Renseignez-vous sur www.syndicatdermatos.org ou auprès de votre commune

Sachez-le : ce cancer touche près de 8 000 personnes et provoque 1 000 décès par an en France. En 2010, près de 16 000 patients ont bénéficié de ces consultations et 33 mélanomes ont pu être découverts.

Source : Syndicat national des dermatologues-vénéréologues.

Le dépistage des maladies rénales une semaine par an

Pour qui : les personnes de plus de 18 ans qui le désirent.

Comment : les maladies rénales ne se manifestant souvent par aucun symptôme, il est important de les diagnostiquer le plus tôt possible. Chaque année, la FNAIR* organise la semaine du rein. A cette occasion, deux types de dépistage, par bandelette urinaire ou prise de sang (au choix), sont proposés à travers la France sans rendez-vous et de façon anonyme.

Où : dans les hôpitaux et cliniques pour un dépistage par bandelette urinaire complété si besoin par une analyse sanguine, ou dans un des nombreux laboratoires partenaires de l'opération** pour une analyse sanguine.

* Source: Fédération nationale d'aide aux insuffisants rénaux (FNAIR)

** Renseignements et liste des participants sur www.semainedurein.fr ou au: 04 81 07 22 84/85

Faire vérifier sa vue chez l'opticien

Pour qui : les personnes qui le désirent.

Comment : en vous rendant chez un opticien qui propose ce test. Ce n'est pas un examen médical. En cas de troubles de la vue, vous aurez à consulter un ophtalmologiste.

Où : chez l'opticien.Et aussi: chaque année, courant juin, l'Asnav* organise les journées de la vision. Plus de 6 000 opticiens y participent.

Sachez-le : l'opticien, s'il n'est pas autorisé à délivrer des lunettes en première intention, peut les renouveler à l'identique ou adapter la correction** chez les personnes de plus de 16 ans et uniquement si la prescription a moins de 3 ans. L'assurance maladie prend en charge le remboursement des verres sans nécessité de 'repasser chez l'ophtalmologiste'.

Source : l'Association nationale pour l'amélioration de la vue sur Asnav.org*.

Les journées de la vision sont une campagne d'information et de dépistage. Liste des opticiens partenaires sur le site.

** L'opticien est tenu d'informer l'ophtalmologiste s'il modifie une correction. Le médecin peut s'opposer à l'intervention de l'opticien en l'inscrivant sur l'ordonnance.

Faire vérifier son audition dans un centre d'audition

Pour qui : les personnes qui font souvent répéter leur interlocuteur et ont la sensation de moins entendre.

Comment : en vous rendant dans un centre d'audition qui propose ce test. Le test est gratuit avec des résultats immédiats. En cas de troubles, vous serez renvoyés vers un médecin ORL.

Où : dans les centres d'audition.

Et aussi : tous les ans, le deuxième jeudi du mois de mars, l'association JNA* organise une campagne d'information et de sensibilisation sur l'audition avec une journée de dépistage auditif dans les services ORL des centres hospitaliers ainsi que chez les audioprothésistes partenaires.

* Source: JNA Association (Journée Nationale de l'Audition).

Plus d'infos sur: www.journee-audition.org et www.audition-infos.org. Liste des participants sur le site.

Le dépistage de l'ostéoporose remboursé

Pour qui : les personnes à risque quel que soit l'âge et le sexe*, et les femmes ménopausées qui présentent des facteurs de risques (antécédents familiaux de fracture du col du fémur chez les ascendants, antécédent de corticothérapie de plus de 3 mois, ménopause précoce (avant 40 ans), indice de masse corporelle inférieur à 19kg/m2).

Comment : sous prescription médicale, l'ostéodensitométrie est prise en charge par l'assurance maladie à hauteur de 70% sur la base d'un tarif fixé à 39,96 €. Certaines mutuelles complètent jusqu'à rembourser intégralement ce test de dépistage.

Où : dans les centres de radiologie spécialisés.

* les personnes à risque d'ostéoporose sont aussi celles qui ont une pathologie comme une hyperthyroïdie et en cas d'antécédents de fracture sans traumatisme majeur diagnostiquée lors d'une radiographie

Source : l'assurance maladie et la Haute Autorité de santé (HAS)

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

mots-clés : Regime hypertension
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.