Le traitement des cancers métastatiques est l’une des disciplines les plus difficiles de l’oncologie. Généralement, il consiste en une chimiothérapie, mais cette dernière peut s’avérer inefficace, en raison d’une résistance médicamenteuse, des effets indésirables qu’elle occasionne et de la toxicité limitant la dose que l’on peut administrer au patient.

Par conséquent, de nouvelles approches sont actuellement étudiées, et en particulier l’immunothérapie, afin d’améliorer le pronostic des malades tout en minimisant les effets secondaires. C’est dans ce contexte que des chercheurs de l’université de Californie - San Diego se sont penchés sur le virus de la mosaïque du niébé, qui pourrait empêcher le développement des métastases. Leurs résultats ont été publiés dans la revue Advanced Science, le 14 septembre 2021.

Activer le système immunitaire grâce à un virus végétal

Le niébé est une légumineuse à graines de la famille des haricots, très répandu en Afrique. Cet aliment est sensible à une vingtaine de virus, qui peuvent réduire les rendements de cette culture. Parmi eux, le virus de la mosaïque du niébé. Inoffensif pour l’homme, il est néanmoins considéré comme un corps étranger par notre organisme, qui va donc déclencher une réponse immunitaire lorsqu’on lui inocule.

Par ailleurs, la protéine S100A9, impliquée dans la formation, la progression et l’agressivité des métastases tumorales, est exprimée et sécrétée par des cellules immunitaires ; ce qui en fait une cible thérapeutique appropriée. Les chercheurs ont donc eu l’idée de développer une immunothérapie à partir du virus de la mosaïque, pour une administration systémique ciblant la protéine de liaison, et l’ont testée sur des souris.

Pour schématiser, ils ont injecté le virus végétal directement dans une tumeur, afin d’activer le système immunitaire, de lui apprendre à reconnaître les cellules cancéreuses et de le diriger contre ces dernières.

Le virus de la mosaïque du niébé, efficace contre les métastases pulmonaires

Les métastases pulmonaires sont l'une des formes de métastases les plus courantes dans le cancer du sein et le mélanome. Elles ont été trouvées chez 57 à 77 % des patientes décédées d’un cancer du sein et chez 10 à 40 % des malades de mélanome, dans des études d’autopsie. Une fois la métastase pulmonaire survenue, le taux de survie médian est de 22 mois pour le cancer du sein et d’environ 13 mois pour le mélanome. C’est donc sur elles que se sont concentrés les scientifiques.

"Nous avons créé des nanoparticules à partir du virus végétal pour qu’elles se logent dans les poumons, en ciblant la protéine S100A9", explique Nicole Steinmetz, professeure de nano-ingénierie au sein de l’université de San Diego. Les chercheurs ont ensuite administré ces nanoparticules à des souris saines, puis leur ont inoculé des cellules de cancer du sein triple négatif ou de mélanome. Résultat : le cancer s’est largement moins propagé chez souris qui avaient reçu les nanoparticules, que chez celles qui n’avaient pas reçu de thérapie ciblée.

Les scientifiques ont ensuite injecté les nanoparticules à des souris présentant des métastases pulmonaires. Ils ont observé que les tumeurs pulmonaires ont moins grossi que celles des souris non-traitées, et que les rongeurs avaient aussi survécu plus longtemps.

Cette thérapie ciblée pourrait éviter les rechutes des cancers métastatiques

“Ce qui est remarquable dans ces résultats, c'est qu'ils montrent une efficacité contre des lignées cellulaires cancéreuses extrêmement agressives”, se réjouissent les auteurs de l’étude. En outre, le fait d’apprendre le système immunitaire à reconnaître les tumeurs pourrait entraîner ce que l’on appelle une mémoire immunologique, et ainsi protéger contre les récidives.

Si cette thérapie ciblée est validée par d’autres études, et notamment des essais cliniques, elle pourrait être administrée aux patients qui courent un risque élevé de rechuter et de développer des métastases pulmonaires, précise le Dr Eric Chung, co-auteur de ces travaux.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

S100A9-Targeted Cowpea Mosaic Virus as a Prophylactic and Therapeutic Immunotherapy against Metastatic Breast Cancer and Melanoma, Advanced Science, 14 septembre 2021. 

mots-clés : Cancer, Mélanome
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.