Boissons sucrées : elles participeraient à la croissance des tumeurs cancéreuses

Une nouvelle étude américaine a démontré que le sirop de maïs à haute teneur en fructose contenu dans les boissons sucrées augmentait la taille des tumeurs cancéreuses du côlon chez des souris, recommandant ainsi aux personnes à risque de ne pas en consommer.
Boissons sucrées : elles participeraient à la croissance des tumeurs cancéreusesIstock

On sait que l'obésité et le syndrome métabolique sont des facteurs de risque de cancer du côlon. Mais la consommation de boissons sucrées pourrait également le favoriser, de façon indépendante. Une étude américaine publiée le 22 mars 2019 dans la revue Science a en effet démontré que le sirop de maïs à haute teneur en fructose (ou sirop de glucose-fructose) ajouté dans les boissons sucrées avait un impact sur la croissance des tumeurs cancéreuses du côlon.

Une cannette de soda par jour suffirait à augmenter la taille des tumeurs

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont administré pendant huit à neuf semaines une dose quotidienne de sirop de maïs à haute teneur en fructose, équivalent à une cannette, à des souris génétiquement modifiées pour développer des tumeurs au côlon. Les rongeurs n'étaient pas devenus obèses et n'avaient pas développé de syndrome métabolique. La taille de leurs tumeurs a ensuite été comparée à celle d'autres souris également prédisposées au cancer du côlon mais qui n'avaient pas reçu de sucre ajouté. Au final, il a pu être observé que le premier groupe de souris a développé de plus grosses tumeurs, et donc plus agressives, que le deuxième.

Mais quel est le mécanisme impliqué ? Selon les chercheurs, l'association du glucose et du fructose, deux types de sucre contenus dans le sirop de maïs à haute teneur en fructose, permettrait à une enzyme du foie, la cétohexokinase, d'utiliser plus facilement ces composants pour fabriquer de l'énergie, ce qui altérerait le métabolisme des cellules cancéreuses et favoriserait la croissance de la tumeur.

"Les personnes prédisposées ne devraient consommer aucune boisson sucrée"

"Nous n'avons pas démontré que le sirop de maïs à haute teneur en fructose entraînait l'apparition de nouvelles tumeurs, mais que ce sucre ajouté leur permettait de devenir beaucoup plus grosses", a expliqué le docteur Marcus Goncalves, auteur principal de l'étude. C'est pourquoi selon lui, "les personnes prédisposées aux polypes ne devraient consommer aucune boisson sucrée".

Des travaux qui, bien qu'ils méritent d'être menés sur des humains pour confirmer ces résultats, ouvrent la voie à de nouvelles pistes de prévention du cancer du côlon, en imaginant par exemple un médicament capable de cibler la cétohexokinase. En effet, les chercheurs ont réussi à supprimer ce gène chez les souris, ce qui a permis de prévenir la croissance de la tumeur.

Les aliments sucrés également pointés du doigt ?

Mais les boissons sucrées ne seraient pas les seuls produits concernés : "Nous nous attendons à ce que consommer des boissons ou des aliments transformés contenant du saccharose [le sucre de table, NDLR] puisse avoir le même effet que la consommation de boissons sucrées renfermant du sirop de glucose-fructose, puisque le saccharose à la même composition que le glucose et le fructose", a conclu le docteur Lewis Cantley, co-auteur de l'étude.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Cancer du côlon : les boissons sucrées participent a sa croissance