Sommaire

Coca : trois fois plus de risques d'AVC


Coca : trois fois plus de risques d'AVC© Adobe Stock

Lesquelles : sodas et toutes boissons sucrées vendues dans le commerce

Pourquoi : d’après une étude américaine de la Boston University School of Medicine parue en avril 2017 sur plus de 4000 personnes, les chercheurs ont établi un lien entre la consommation quotidienne de sodas et le risque de développer un AVC ou une maladie d’Alzheimer. Les personnes consommant ce type de sucre auraient trois fois plus de risques, avec des traces de vieillissement accéléré du cerveau (hippocampe, siège de la mémoire, rétréci, volume général du cerveau plus faible…), que ceux n’en consommant pas ou occasionnellement.

Que faire : préférez des "pur jus de fruits" dans le commerce qui sont réglementés ou des jus de fruits frais pressés vous-même qui conserveront toutes leurs vitamines, et en particulier la vitamine C. Limitez leur consommation à un verre par jour (un petit verre pour un enfant, un plus grand pour un adulte).

Eaux pétillantes : certaines sont trop riches en sodium


Eaux pétillantes : certaines sont trop riches en sodium© Adobe Stock

Et aussi : Arvie (650 mg) , Vichy Célestin(1172 mg/Litre) , St York (1708 mg), Sainte Marguerite (302 mg) , Quézac110 mg) … dont l’apport en sel est élevé.

Pourquoi : "Certaines eaux minérales, plates ou gazeuses, sont à déconseiller car elles sont très riches en sodium* et peuvent entraîner à la longue une montée de la pression artérielle qui est un facteur de risques dans la survenue d’AVC. L’eau du robinet** ou des eaux réputées très peu minéralisées comme Evian ou Cristaline (sauf si elle a été puisée à Louise ou Saint-Martin) sont à préférer pour éviter l’excès de sel." explique Béatrice de Reynal.

Que faire : limitez la consommation de ces eaux et choisissez à la place une eau de préférence avec moins de 30mg de sodium*/litre, comme Vittel (5,2 mg), Evian, Volvic, Hépar (14,2mg), Salvetat (5mg), Perrier et Contrexille (9,4mg).

* le sodium est un composant du sel
** eau de distribution à Paris : 6 à 14mg/l de sodium

RedBull : une pression artérielle trop élevée


RedBull : une pression artérielle trop élevée© Adobe Stock

Lesquelles : Monster, RedBull, Burn, Dark Dog...

Pourquoi : un rapport de l’agence française sanitaire en 2013 montre que la consommation régulière de boissons énergisantes peut entraîner une activité cardiaque électrique anormale et une pression artérielle élevée, un des principaux facteurs de risque dans la survenue d’un AVC. En cause : la caféine, mais pas seulement, puisque la plupart de ces boissons contiennent également de la taurine, du guarana, du ginseng et beaucoup de sucre, dont les effets cumulés, ont la capacité de modifier les propriétés électrophysiologiques du corps.

Que faire : limitez leur consommation.
Et aussi : "L’association d’alcool et de boissons riches en caféine, en taurines et autres composants est à éviter" explique Béatrice de Reynal.

Méfiez-vous des médicaments effervescents


Méfiez-vous des médicaments effervescents© Adobe Stock

Pourquoi : "On n’y pense pas toujours, mais les comprimés effervescents sont très salés. L’équipe du Dr Jacob George en Grande-Bretagne a comparé le risque d’événements cardiovasculaires (AVC, infarctus du myocarde…) chez des patients prenant des médicaments effervescents avec donc plus de sodium*, à ceux qui consomment les mêmes médicaments sans sodium. Il a été constaté dans ce travail, qui a duré 7 ans, que les patients consommant quotidiennement des médicaments effervescents avaient un risque accru** de pathologies cardiovasculaires par rapport aux personnes consommant les mêmes médicaments non effervescents" explique Béatrice de Reynal.

Que faire : il est important de lire la composition des médicaments que vous prenez et surtout ceux qui ne vous ont pas été prescrits comme la vitamine C UPSA effervescente qui contient 283mg de sodium* par comprimé !

* le sodium est un composant du sel
** majoration du risque de crise cardiaque, d’AVC ou de décès d’origine vasculaire de 16 %, multiplication du risque de développer une hypertension artérielle par 7, augmentation du taux de mortalité globale de 28 %. La British Heart Foundation tient à préciser que ces résultats s’appliquent seulement aux patients consommant quotidiennement des médicaments effervescents. Une prise occasionnelle n’aurait apparemment pas d’effet néfaste sur le coeur.

Trop de vin pourrait majorer l'AVC


Trop de vin pourrait majorer l'AVC© Adobe Stock

Pourquoi : boire trop souvent de l'alcool fait augmenter la pression artérielle car irrite à la longue les artères. Ces dernières perdent de leur élasticité, deviennent moins flexibles, entraînant une augmentation de la pression du sang sur les parois des artères. Il y a un risque d’hypertension artérielle, premier facteur de risque pour l’AVC.

Prudence : "Il faut rester cependant prudent car certaines études montrent aujourd’hui qu’il n’y aurait pas de lien direct entre alcool et maladies cardiovasculaires. En revanche, il y a toujours un lien synergique tabac/alcool et alcool/aliments fumés dans la survenue de ces mêmes maladies." explique Béatrice de Reynal.

Limitez sa consommation : à 2 verres par jour chez l'homme et 1 verre chez la femme, sans oublier d’en faire de nombreux "sans" !

Sources

Remerciements au Dr Béatrice de Reynal, docteur en nutrition et directrice de l’agence Nutrimarketing http://www.nutrimarketing.eu, et auteur de l'ouvrage "Ouvrez l’oeil avant d’ouvrir la bouche" aux éditions Robert Laffont

Vidéo : Cancers : top 3 des boissons dangereuses

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.