Sommaire

Erreur 1 : couper ses ongles trop courts

Erreur 1 : couper ses ongles trop courts© Adobe StockPour des questions d’hygiène et de prévention des infections, il est conseillé de couper ses ongles courts. Mais attention à ne pas tomber dans l’excès ! "Ne coupez pas vos ongles trop court de manière à respecter la fine adhésion de l’ongle à la pulpe du doigt. Cette adhésion imperméabilise l’espace sous unguéal (sous l’ongle, ndlr) et, sans elle, les microbes telles que les bactéries et les champignons s’installeraient sous l'ongle", met en garde le docteur Marie-Pierre Hill-Sylvestre, dermatologue et co-auteure du livre La peau – La dermatologie au service de la beauté.
Quelles infections risque-t-on ? Les maladies courantes de l’ongle sont des infections bactériennes (panaris, péri-onyxis ou tourniole) ou fongiques (mycoses ou champignons).

Erreur 2 : traumatiser un ongle cassant

Erreur 2 : traumatiser un ongle cassant© Adobe StockSi l’ongle est cassant : "il faut le couper avec précautions, avec un coupe-ongle de petite taille. Calez bien la main qui tient le coupe-ongle, et évitez toute torsion au moment de couper" conseille le docteur Hill-Sylvestre. Par ailleurs, évitez l’exposition des ongles cassants à l’eau et aux détergents. Si votre ongle se dédouble, vous pouvez utiliser un polissoir à ongles. Cette lime très douce, à utiliser à contre-sens du dédoublement, permet de stopper ce processus.
Si l’ongle est strié : "coupez-le puis limez horizontalement la surface pour la lisser" décrit la spécialiste. Les stries sont sans gravité pour la santé de l’ongle, et s’accentuent généralement avec le temps, telles des "rides de l’ongle".

Erreur 3 : réutiliser une lime en cas de mycose


Erreur 3 : réutiliser une lime en cas de mycose© Adobe StockComment couper un ongle atteint de mycose ?
"Coupez la partie libre de l’ongle, assez court pour éviter que des micro-organismes s’installent sous l’ongle et dans les espaces péri-unguéaux, conseille le docteur Hill-Sylvestre. Les champignons recherchent en effet les zones peu aérées et humides."
Bon à savoir : Il ne suffit pas de couper la partie libre de l’ongle, "il faut également limer le dessus de l’ongle pour l’affiner et optimiser la pénétration des actifs thérapeutiques", selon la spécialiste. "En effet les ongles atteints de mycose sont souvent épaissis et les traitements passent difficilement, alors que la mycose peut être profondément installée dans l'ongle ou même sous l'ongle."
Question hygiène : "Pour éviter la propagation des champignons, nettoyez et brossez vos ciseaux et coupe-ongle au savon, rincez-les et faites-les tremper dans un désinfectant". Pour la lime : "La lime en carton sera coupée en petits tronçons qui ne serviront qu’une seule fois et qu’on jettera ensuite. On limera au-dessus d’un lavabo ou des toilettes pour éviter que des micropoussières d’ongle infecté atterrissent sur le sol où l’on marche pieds nus", sans quoi les ongles des pieds pourraient alors être contaminés, détaille Marie-Pierre Hill-Sylvestre
Après la coupe : "Réalisez un brossage doux et des trempages dans un bain au bicarbonate, appliquez un antifongique local en crème ou en vernis, désinfectez les ongles avec une teinture-mère de plante et des applications d’huile essentielle." préconise la spécialiste.

Erreur 4 : couper rond un ongle incarné


Erreur 4 : couper rond un ongle incarné© Adobe StockQu’est-ce qu’un ongle incarné ?
Un ongle incarné est un ongle dont "le coin est enfoui dans la chair du pourtour de l’ongle", décrit le docteur Hill-Sylvestre.
Comment couper un ongle incarné ? "Réalisez une coupe droite, surtout lorsque l’ongle est profondément situé et que des bourrelets de chair recouvrent l’ongle sur les côtés. Cette coupe permettra d’extérioriser les coins des ongles", préconise la spécialiste.
Attention : "Une coupe ronde paraît plus jolie car il n’y a plus d’angle visible, mais l’angle en question risque de se former plus bas et de pousser dans la chair en avançant, ce qui ne fera que retarder le problème", déplore-t-elle.

Erreur 5 : couper un ongle quand il est sec

Erreur 5 : couper un ongle quand il est sec© Adobe Stock
De manière générale
, "un ongle mouillé se coupera mieux qu’un ongle sec", confie le docteur Hill-Sylvestre. De plus, "les 'dépôts' sur l’ongle seront plus faciles à nettoyer avec la partie pivotante du coupe-ongle (pointe mousse) lorsque l’ongle est humide'.

Erreur 6 : couper les cuticules

Erreur 6 : couper les cuticules© Adobe StockLa cuticule est la couche externe de l’épiderme qui déborde au-dessus de l’ongle. Elle constitue "une barrière mécanique contre les agresseurs locaux (agents chimiques, microbes, chaleur forte, poussières….). La couper revient à blesser la zone et à la rendre plus vulnérable", appuie le docteur Marie-Pierre Hill-Sylvestre. Problème : "Lorsqu'un microbe inducteur de panaris ou que le virus de l’herpès sont dans les parages, ils peuvent profiter de l’ouverture de la brèche pour s'installer et générer une infection."
Comment prendre soin de ses cuticules ? Si vous voulez repoussez vos cuticules, faites-le après votre douche, avec un petit bâton appelé "repousse-cuticules", pas plus de deux fois par mois. "Brossez les cuticules avec une brosse douce et un savon naturel (type savon d’Alep ou savon au karité ou à l’huile d’olive). Graissez-les et hydratez-les par un massage à l’huile, comme par exemple l’huile de ricin", propose la spécialiste.

Erreur 7 : laisser des saletés sous ses ongles

Erreur 7 : laisser des saletés sous ses ongles© Adobe StockUne simple douche ne suffit pas à enlever les saletés sous les ongles. Privilégiez plutôt un bon bain des ongles. Mais si malgré le bain, les saletés persistent sous l’ongle, "ôtez-les très délicatement en passant sous le bord de l’ongle la partie pivotante du coupe-ongle (pointe mousse) toujours dans le sens distal (vers le bout de l’ongle) jamais vers vous dans le sens proximal" explique le docteur Hill-Sylvestre.
Attention : "N’essayez pas de décoller les parties collées de l’ongle. Cela pourrait faire propager une infection et l’accélérer. Passez uniquement la pointe mousse dans les zones libres et le moins possible, puis désinfecter le coupe-ongle" recommande la spécialiste.

Erreur 8 : laisser pousser un ongle sujet aux panaris

Erreur 8 : laisser pousser un ongle sujet aux panaris© Adobe Stock"Lorsqu’il y a une poussée de panaris, la gêne et la douleur sont telles que la question de couper les ongles n’est pas primordiale", déplore le docteur Hill-Sylvestre. Il faut un traitement antimicrobien urgent et parfois une intervention chirurgicale lorsque le panaris a évolué en abcès, selon la spécialiste.
A distance de la crise : "Coupez vos ongles assez courts, et savonnez vos mains souvent avec un ‘vrai savon solide et naturel' si possible", souligne-t-elle. "Savonnez avant chaque repas, après chaque passage aux toilettes, en rentrant chez soi, avant et après avoir cuisiné surtout si vous avez manipulez des aliments à base de farines (pain et pâtisserie) car certains microbes raffolent du sucre et des farines…"

Erreur 9 : ne pas soigner ses ongles au quotidien

Erreur 9 : ne pas soigner ses ongles au quotidien© Adobe StockL’entretien de l’ongle est une tâche quotidienne.
Chaque soir : "Désinfectez vos ongles avec une préparation maison, constituée par exemple d’une goutte d’huile essentielle de Laurier, d’une goutte d’huile essentielle de Tea Tree (Arbre à thé), de deux gouttes d’huile végétale de Calophylle, le tout mélangé dans quatre gouttes d’huile d'Argan." propose le docteur Hill-Sylvestre.
Bon à savoir : "La santé et la solidité des ongles vient aussi de l'intérieur : apportez à votre corps des vitamines et des nutriments variés grâce à votre alimentation, évitez les carences notamment en fer et digérez dans de bonnes conditions" appuie la spécialiste.
Le conseil du docteur Hill-Sylvestre : "L’huile essentielle d’origan en capsules et la propolis liquide sont proposées pour soutenir la résistance aux microbes. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien à ce sujet."

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au docteur Marie-Pierre Hill-Sylvestre, dermatologue et co-auteure du livre La peau – La dermatologie au service de la beauté.

La Peau – La dermatologie au service de la beauté, 2e édition. Dr Marie-Pierre Hill-Sylvestre et Dr Florence Ottavy. Ellipses, 2013.

Vidéo : Remède de grand-mère anti ongles cassants

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.