Sharon Stone immortalise sa mammographie et encourage le dépistage du cancer du sein

A l'occasion d'Octobre rose, dédié à la lutte contre le cancer du sein, de nombreuses stars n'hésitent pas à se mobiliser. Si certaines ont choisi de se dénuder pour sensibiliser au dépistage, Sharon Stone a partagé un cliché d'elle à l'hôpital à l'occasion de sa mammographie. Découvrez notre diaporama.
Sharon Stone immortalise sa mammographie et encourage le depistage du cancer du sein

À l'occasion du lancement lancement officiel d'Octobre Rose, 19 personnalités féminines avaient pris la pose pour inciter au dépistage du cancer du sein. Line Renaud, Fabienne Carat, Sophie Davant ou encore Faustine Bollaert... De nombreuses stars s'étaient prêtées au jeu pour sensibiliser la population à cette maladie qui tue 12 000 femmes chaque année en France.

Dernièrement, c'est l'actrice Sharon Stone qui a décidé d'inciter au dépistage.

"Faites-vous dépister". C’est le message que l'actrice a partagé à ses abonnés Instagram, en publiant une photo d’elle après sa mammographie. Découvrez les derniers clichés de Sharon Stone à travers notre diaporama.

Mammograpie : comment se déroule cet examen ?

Le dépistage précoce reste l’une des meilleures armes pour lutter contre le cancer du sein. La mammographie est la première étape avant des examens plus poussés si nécessaire.

À partir de 50 ans, même si l'on est en bonne santé, il est donc recommandé de faire une mammographie de dépistage tous les deux ans ainsi qu’une autopalpation régulière. Il s'agit d'une radiographie des seins qui utilise des rayons X à faible dose. "Elle est réalisée grâce à un appareil appelé 'mammographe', détaille l'Assurance Maladie. Celui-ci peut être doté d’un système numérique, permettant le traitement informatisé des images obtenues".

Concrètement, cet examen dure une quinzaine de minutes et se déroule en plusieurs étapes.

Si l'examen est désagréable, la mammographie reste indolore

Dans un premier temps, l’un de vos seins est posé sur une plaque qui fait partie du mammographe. Une seconde plaque vient se poser sur ce sein et l’aplatit de haut en bas. La compression permet d’obtenir une bonne qualité d'image et une irradiation moindre. Si l'intervention peut s'avérer désagréable, elle reste indolore. 

Il faut ensuite garder votre position sans bouger et ne pas respirer pendant la réalisation du cliché. Puis, un technicien actionne à distance le mammographe pour prendre une première image.

Dès que la radiographie est enregistrée, la compression se relâche automatiquement.

Le technicien répète les mêmes étapes pour l'autre sein. La mammographie peut aussi être complétée par un cliché de profil, ou centré sur une région particulière du sein.

Autopalpation : vous pouvez examiner vous-même votre poitrine

Outre la mammographie, un examen clinique des seins est recommandé tous les ans dès l’âge de 25 ans. Il consiste en une palpation des seins tout simplement. Si cet examen se déroule chez votre gynécologue, vous pouvez également le pratiquer régulièrement dans votre salle de bain. On parle alors d’autopalpation. Cela consiste à examiner soi-même sa poitrine, afin de s’assurer de l’absence d’anomalie.

L’apparition d’une boule, d’une grosseur dans le sein ou sous un bras (aisselle) ou d'une douleur est un des symptômes fréquents lorsqu’un cancer du sein se développe.

Attention, l'autopalpation ne remplace pas la mammographie. A partir de 50 ans, cet examen est recommandé tous les deux ans.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Instagram Sharon Stone

Comment se déroule une mammographie ?, Ameli.fr, février 2020