Manger des tomates pourrait réduire les risques du cancer du foie

Une étude publiée dans la revue américaine Cancer Prevention Research a démontré qu’une consommation accrue de tomates serait associée à une diminution du risque de cancer du foie.
Manger des tomates pourrait réduire les risques du cancer du foieFotolia

Manger des tomates ou des produits à base de tomate permettrait de réduire les risques de cancer du foie selon une étude publiée dans la revue américaine Cancer Prevention Research.

Le lycopène, pigment naturel qui donne la couleur rouge aux tomates serait le responsable. Reconnu pour jouer le rôle d’antioxydant dans l’organisme, cette molécule associée à une alimentation riche en graisses permettrait de réduire les agressions hépatiques. En soit, une consommation importante de tomates aiderait à prévenir le développement du cancer.

Cancer du foie : symptômes, espérance de vie, causes, traitementsCancer du foie : symptômes, espérance de vie, causes, traitementsLe foie est un organe vital et ses tumeurs sont principalement de deux types : les métastases hépatiques d’autres cancers (les plus fréquents), et les tumeurs primitives du foie, ou hépatocarcinomes,...

Augmente la diversité du bon microbiote

Pour ce faire, les chercheurs ont analysé des souris développant un cancer du foie. A l’âge de six semaines, les souris atteintes ont été d’un côté nourries de façon aléatoire via une alimentation en poudre riche en mauvaises graisses et de l’autre via une poudre de tomate. Pendant 24 semaines, les scientifiques ont pu récolter les données transmises par les souris et évaluer dans quelle mesure la poudre de tomate diminuerait le développement de foyers inflammatoires au niveau du foie et l’augmentation des risques du cancer du foie.

"Le fait de les nourrir avec de la poudre de tomate a augmenté la richesse et la diversité du bon microbiote et empêché la prolifération excessive de certaines bactéries liées à l’inflammation. Fait intéressant, nous avons observé que la poudre de tomate est plus efficace qu'une supplémentation en lycopène 'pur' pour prévenir le développement du cancer du foie", expliquent les chercheurs.

Il faudrait que l’homme mange deux à trois tomates par jour ou l’équivalent d’une boite de sauce tomate pour que les effets soient bénéfiques sur notre organisme.

Un remède naturel pour la prostate

Riche en antioxydants, en caroténoïdes et en lycopène, la tomate cuite fait donc partie des aliments anticancer, tout comme les préparations en contenant telles que les sauces, les soupes et le ketchup bio. Le poivron rouge possède, lui aussi, une certaine teneur en lycopène, ainsi que le pamplemousse rose ou rouge, la pastèque et la goyave.

Elle est aussi connue pour être l’anticancer prostatique par excellence ! Le lycopène réduit en effet le risque de cancer de la prostate et pourrait même légèrement freiner l’évolution d’un cancer déjà déclaré. Selon des recherches américaines, les hommes ayant les plus fortes concentrations de lycopène dans leur sang auraient moitié moins de risque d’avoir un cancer de la prostate. Chez ceux âgés de moins de 70 ans, le bénéfice serait encore plus grand !

En 2013, une méta-analyse rassemblant les résultats de 17 études de cohorte ou de cas-contrôle n’a pas trouvé d’association significative entre la consommation de tomates (crues ou cuites) ou de lycopène et les risques de cancer de la prostate. Les effets préventifs du lycopène sur le cancer de la prostate ne sont donc pas prouvés.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Cancer du foie : manger 2 tomates par jour réduirait le risque

Source(s):

Dietary Tomato Powder Inhibits High-Fat Diet–Promoted Hepatocellular Carcinoma with Alteration of Gut Microbiota in Mice Lacking Carotenoid Cleavage Enzymes, Cancer Prevention Research

La rédaction vous recommande sur Amazon :