Cancer du foie : nos cellules sont déterminantes dans son évolution

Une récente étude menée par des chercheurs internationaux a démontré que la façon dont meurent nos cellules est déterminante dans l'évolution du cancer du foie. Une découverte qui pourrait notamment aider à mieux traiter cette maladie.

Publicité

© Adobe StockAvec 6 100 décès en 2017, le cancer du foie fait partie des cancers les plus meurtriers dans l'Hexagone mais également à l'échelle mondiale. Ces chiffres alarmants ont intrigué plusieurs chercheurs français, allemands et américains, qui se sont penchés sur les facteurs biologiques de cette maladie : à travers une étude publiée le 12 septembre 2018 dans la revue Nature, ils ont pu observer que l'environnement cellulaire, et plus particulièrement la façon dont meurent nos cellules, joue un rôle clé dans l'évolution du cancer du foie.

Publicité
Publicité

Le type de mort de cellulaire détermine la forme de cancer du foie

L'étude a été réalisée sur des rongeurs ainsi que des échantillons de tissus humains. Les chercheurs se sont concentrés sur deux formes primitives du cancer du foie, c'est-à-dire qui se développent à partir des cellules du foie : le carcinome hépatocellulaire (CHC) et le carcinome des voies biliaires (CCI ; également appelé cholangiocarcinome intrahépatique). Bien que le premier soit plus fréquent, ils ont pu observer une hausse de l'incidence du deuxième ces dernières années. Les facteurs de risque de ces deux cancers sont, pour la plupart, communs (maladie chronique du foie, diabète, obésité, etc.).

Cependant, les mécanismes qui entourent leur évolution ne sont pas les mêmes. En effet, les chercheurs ont découvert que "le type de mort cellulaire est un facteur clé de l’évolution des cellules tumorales en une tumeur hépatique spécifique", explique le communiqué de l'Institut Pasteur. Plus précisément, des cellules qui meurent par apoptose (mort cellulaire naturelle) vont faire évoluer les cellules précancéreuses en CHC. Au contraire, des cellules qui meurent par nécroptose (une forme de nécrose programmée) vont faire transformer les cellules précancéreuses en CCI.

Vers un meilleur traitement du cancer du foie ?

Une découverte qui pourrait permettre aux oncologues d'agir sur les causes de ces types de mort cellulaire et ainsi améliorer le traitement du cancer du foie : "De futures recherches devront déterminer si l’environnement cellulaire direct impacte non seulement le type de développement tumoral, mais également la thérapie, déclare le professeur Lars Zender, onocologue. Dans le traitement du CHC par chimioembolisation [technique associant un traitement médicamenteux et une injection locale visant à ralentir la progression de la tumeur], il a déjà été observé qu’une partie du cancer du foie d’origine peut évoluer en carcinome des voies biliaires, expliquant pourquoi la maladie ne répond plus au traitement initial. Nous sommes peut-être sur la piste d’un mécanisme de résistance thérapeutique du cancer du foie, indique l’oncologue, et nous espérons que nos résultats éclaireront de nouveaux axes thérapeutiques à l’avenir."

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X