Manger du yaourt 2 fois par semaine réduirait le risque de cancer colorectal

Consommer du yaourt au moins deux fois par semaine pourrait réduire le risque de cancer du côlon chez les hommes, selon une étude.

yaourt, bon pour votre santé ? Les hommes qui mangent au moins deux portions de yaourt par semaine seraient 26 % moins à risque face au cancer colorectal, selon une étude américaine, publiée dans la revue médicale Gut.

Ces résultats corroborent des travaux antérieurs, selon lesquels la consommation de yaourt réduirait le risque de cancer de l’intestin, en modifiant le type et le volume des bactéries présentes dans cet organe.

88 300 personnes étudiées sur vingt-six ans

Des chercheurs de la Washington University School of Medicine in St Louis (États-Unis) ont examiné le régime alimentaire et le développement des adénomes de plus de 32 600 hommes et 55 700 femmes, sur vingt-six ans. Ils se sont aussi penchés sur leurs facteurs de risque face aux maladies chroniques.

Les adénomes colorectaux sont des tumeurs bénignes qui se développent sur la muqueuse intestinale, et prédisposent au cancer. En effet, si ces tumeurs ne sont pas traitées, elles peuvent devenir malignes.

26 % moins de risque de développer une tumeur précancéreuse, grâce au yaourt

Au cours de la période étudiée, tous les participants ont subi une endoscopie de l’intestin inférieur, et ont élaboré un compte-rendu de leur alimentation tous les quatre ans - incluant la quantité de yaourts consommés. Environ 5 800 adénomes se sont développés chez les hommes, et 8 100 chez les femmes.

Les scientifiques ont constaté que les hommes qui mangeaient au moins deux portions de yaourt par semaine étaient 20 % moins susceptibles de développer un adénome, que ceux qui n’en consommaient pas. Ils avaient aussi 26 % moins de risques de développer des adénomes précancéreux.

Les yaourts sont riches en probiotiques, et pourraient avoir des propriétés anti-inflammatoires

Cela pourrait s’expliquer par le fait que deux probiotiques souvent présents dans le yaourt réduisent la quantité de substances carcinogènes dans l’intestin. Il s’agit de la Lactobacillus bulgaricus et du Streptococcus thermophilus. Les chercheurs pensent également que cet aliment pourrait posséder des propriétés anti-inflammatoires, qui réduiraient le manque d’étanchéité de l’intestin.

En revanche, aucun lien n’a été trouvé entre la consommation de yaourt et le développement d’adénomes chez les femmes. “Comme les patients masculins avec un adénome ont une perméabilité intestinale accrue, le yaourt pourrait leur bénéficier davantage qu’aux femmes”, estiment les chercheurs.

Ces derniers soulignent toutefois le caractère observationnel de cette étude, qui nécessite d’être approfondie. Cela permettrait de déterminer les mécanismes à la base de cette association, et ainsi de prouver un lien de cause à effet.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.