Vieillissement : 10 plantes anti-age

Au fur et à mesure que nous prenons de l’âge, nos cellules vieillissent, elles aussi et notre corps subit des changements biologiques importants. Concrètement, cela a des répercussions sur la peau, le cerveau, le métabolisme, la digestion, le renouvellement osseux… Des rides apparaissent, un petit ventre se dessine, la capacité de concentration diminue. Heureusement, certaines plantes sont très efficaces pour ralentir les effets du temps sur l’organisme. Zoom sur ces pépites naturelles anti-âge.

Vieillissement : quel impact sur l’organisme ?

Comme évoqué précédemment, le vieillissement entraîne une diminution progressive des fonctions physiques et intellectuelles. L’un des effets les plus visibles est sur la peau : cette dernière perd en élasticité, se détend et devient sillonnée de rides. Son niveau d’hydratation baisse, elle devient donc plus sèche avec le temps.

Du côté du système nerveux central, le temps qui passe entraîne un déclin progressif des fonctions cognitives. Celui-ci se traduit par des difficultés à se concentrer, des pertes de mémoire, voire, dans certains cas, l’apparition d’une maladie neurodégénérative. En cause : le baisse du nombre de neurones dans le cerveau et les troubles de la circulation cérébrale.

Déclin cognitif, rides… Des changements biologiques à tous les niveaux

S’il s’agit des modifications auxquelles on pense le plus, ce ne sont pas les seules. On peut aussi évoquer le ralentissement du transit intestinal et la moins bonne assimilation des nutriments lors de la digestion. Ou encore la diminution de l’activité des reins, qui peinent davantage à éliminer les toxines. Également, la baisse des capacités respiratoires, avec un essoufflement plus rapide à l’effort ; la rigidification des artères et l’affaiblissement du muscle cardiaque.

Le renouvellement osseux est, lui aussi, impacté : les os deviennent donc plus fragiles, favorisant les fractures et l’ostéoporose. Enfin, le métabolisme change lorsqu’on prend de l’âge : la masse musculaire diminue tandis que la masse grasse augmente, en particulier au niveau du ventre. Et c’est sans parler des symptômes spécifiques associés à la ménopause et à l’andropause : disparition du cycle menstruel, sécheresse intime, bouffées de chaleur, réduction de la libido… qui varient en fréquence et en intensité selon les personnes.

Découvrez sans tarder les meilleures plantes anti-âge, pour ralentir les effets évoqués précédemment. 

Ginseng

1/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

“Le ginseng est un tonique très efficace chez les seniors”, souligne le Dr Scimeca dans son Dictionnaire des plantes médicinales (éditions Alpen). En effet, cette plante herbacée combat la fatigue physique et le stress, améliore les performances mentales et facilite les convalescences. 

Comment l’utiliser ? Par voie orale, sous forme de gélules dosées à 250 mg de poudre (deux le matin et deux le midi, avec un grand verre d’eau), pendant trois mois maximum. Attention toutefois, il est contre-indiqué pour les personnes souffrant de nervosisme, d’obésité, d’hypertension artérielle, chez la femme enceinte ou allaitante et chez l’enfant. 

Gotu kola

2/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

Le gotu kola améliore la mémoire et les capacités cognitives, c’est donc une alliée contre le déclin du cerveau lié à l’âge. Cette plante accélère la cicatrisation, lutte contre l’insuffisance veineuse et combat l’anxiété. En prime, c’est un excellent antiride naturel, car elle stimule la production de collagène, hydrate la peau et limite son relâchement. 

Comment l’utiliser ? Par voie interne sous forme d’extrait normalisé (en gélules ou comprimés). Par voie externe, en crèmes concentrées à 1 % ou en compresses trempées dans une infusion.

Huile de bourrache

3/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

La bourrache est une plante méditerranéenne aux fleurs bleues en forme d’étoile. L’huile extraite de ses graines est très riche en acides gras essentiels comme l’acide gammalinolénique et l’acide linoléique, importantes pour l’intégrité de nos membranes cellulaires. Elle hydrate la peau, lui redonne de la souplesse et prévient les rides. Elle lutte également contre les vergetures et renforce les ongles cassants. 

Comment l’utiliser ? “Absorbée par voie orale, cette huile permet de lutter efficacement contre le dessèchement cutané, à l’origine du vieillissement prématuré de la peau”, indique le Dr Scimeca dans son ouvrage La santé par les plantes (éditions Alpen). Il est conseillé de la consommer en cures régulières. 

Curcuma

4/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

Cette épice aux puissantes propriétés antioxydantes protège le système nerveux et semble ralentir le déclin cognitif. D’après plusieurs études, elle pourrait même prévenir les maladies neurodégénératives comme Parkinson et Alzheimer. 

Comment l’utiliser ? En infusion, à raison de 0,5 à 1 g de poudre de rhizome dans 150 ml d’eau bouillante (2 à 4 tasses par jour). Sous forme d’extrait normalisé en curcuminoïdes (200 à 400 mg, trois fois par jour). On peut aussi, tout simplement, saupoudrer généreusement cette épice dans de bons petits plats. 

Aronia

5/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

L’aronia est un puissant antioxydant : il contient trois fois plus d’anthocyane que le cassis ou la myrtille. Cette plante nord-américaine ralentit le vieillissement cellulaire, réduit le taux de mauvais cholestérol et améliore les capacités cognitives. 

Comment l’utiliser ? On déguste quotidiennement une cuillère à soupe de ses baies, dans un yaourt ou une compote, par exemple.

Soja

6/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

Le soja et, plus particulièrement, la lécithine de soja, “empêche le vieillissement de tous les tissus, en particulier des os”, écrit le Dr Scimeca dans son Dictionnaire des plantes médicinales. Il diminue également le taux de mauvais cholestérol et prévient les maladies cardiovasculaires

Comment l’utiliser ? Par voie orale, à raison d’une gélule matin et soir (on le trouve sous forme de capsules molles dosées à 500 mg de lécithine). On peut aussi consommer des protéines de soja dans l’alimentation quotidienne. 

Huile de germe de blé

7/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

L’huile de germe de blé est riche en acides gras essentiels (acides linoléique, oléique et linolénique), en bétasitostérol et en vitamine E. Elle protège les artères contre l’athérosclérose et abaisse le taux de cholestérol sanguin. Riche en antioxydants, elle freine le vieillissement cellulaire et possède des propriétés régénérantes. 

Comment l’utiliser ? Par voie orale, sous forme de gélules. Mais aussi en application cutanée, sur le visage, le contour des yeux et le cou, afin de ralentir l’apparition des rides et d’assouplir la peau. On peut l’appliquer telle quelle ou la diluer dans sa crème de jour. 

Ginkgo biloba

8/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

“Le gingko biloba a une action circulatoire sur le cerveau, les yeux et les oreilles”, explique le Dr Scimeca. “Il améliore la mémoire, la vision par irrigation des rétines. Il prévient la sénescence de l’ouïe et agit contre les bourdonnements de l’oreille”. 

Comment l’utiliser ? Contre l’insuffisance vasculaire cérébrale, on le consomme en teinture-mère, à raison de 100 gouttes diluées dans un verre d’eau, trois fois par jour. Contre les pertes de mémoire et les vertiges, on le préfère en extrait sec, 50 à 100 mg trois fois par jour, avant les repas. 

Argousier

9/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

Le fruit de l’argousier est trente fois plus riche en vitamine C qu’une orange, et l’on en extrait une huile riche en acides gras essentiels, aux fabuleuses propriétés antioxydantes. Celle-ci est d’ailleurs très appréciée dans l’industrie cosmétique, pour ses bienfaits anti-âge. Elle protège également contre les méfaits des rayons du soleil. 

Comment l’utiliser ? En application cutanée, pure ou diluée dans de l’aloe vera. 

Petite pervenche

10/10
Vieillissement : 10 plantes anti-âge

“La petite pervenche agit sur les artères du cerveau et prévient tous les méfaits de l’âge à ce niveau”, écrit le Dr Scimeca. 

Comment l’utiliser ? Cet “anti-vieillissement cérébral mérite d’être pris au long cours : 1 gélule matin, midi et soir, une semaine sur deux”. 

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

La santé par les plantes, Dr Daniel Scimeca, éditions Alpen. 

Le dictionnaire des plantes médicinales, Dr Daniel Scimeca, éditions Alpen. 

Les plantes anti-âge : des plantes pour rester jeune plus longtemps, Revue médicale suisse, 28 janvier 2015. 

Le processus de vieillissement, Medecine-anti-age.com : https://www.medecine-anti-age.com/processus-de-vieillissement/effets-du-vieillissement 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Dossiers liés: