Istock
Sommaire

De nombreuses herbes aromatiques comme le basilic, la ciboulette, ou encore le thym, sont accessibles pour parfumer vos plats. Poivre, curry, gingembre, paprika, piment… En cuisine, vous pouvez également utiliser de nombreuses épices pour relever vos recettes. Si la saveur est plus ou moins la même d’une marque à une autre, les vertus de certaines épices diffèrent en fonction de leur provenance. Ceci se varie notamment en matière de sel. Que vous choisissiez du sel de mer, de la fleur de sel, ou bien du sel de l’Himalaya, les bienfaits sur la santé ne sont pas les mêmes. Des experts de la nutrition ont listé pour la revue Parade les différences existantes entre le sel de mer et de sel de l’Himalaya afin de vous aider à faire votre choix.

Qu’est-ce que le sel de mer ?

Comme son nom l’indique, le sel de mer provient de la mer. « Il est récolté en laissant l'eau de l'océan s'évaporer, et il vous reste le sel qui est emballé et vendu comme sel de mer», a expliqué Mélanie Betz, diététicienne. A ne pas confondre avec le sel de table qui lui est composé essentiellement de sodium et de chlorure. « Il contient d'autres éléments tels que le calcium, le cobalt, le fer, le potassium, le magnésium, le sélénium, le zinc et d'autres minéraux en petites quantités... Le sel de table est généralement extrait des dépôts souterrains et traité pour éliminer d'autres minéraux et contaminants », a détaillé Courtney Pelitera, diététicienne également.

C’est pour cette raison que le sel de mer est bien souvent présenté comme un sel « naturel » par rapport au sel de table. « Le terme "naturel" est souvent utilisé pour désigner les aliments qui n'ont pas été modifiés de manière significative par la transformation et qui ne contiennent pas de vitamines, de minéraux, d'arômes artificiels ou d'additifs alimentaires ajoutés. En ce qui concerne le sel, « naturel » signifie généralement que le produit a subi moins de traitement et ne contient généralement qu'un seul ingrédient : le sel », a expliqué Avery Zenker, diététicienne.

Qu’est-ce que le sel de l’Himalaya ?

Le sel de l’Himalaya est quant à lui dans les mines de sel au Pakistan. « Similaire au sel de mer, il n'est généralement pas traité pour éliminer d'autres minéraux », a précisé Sarah Wagner, diététicienne. C’est sa couleur rose qui distingue le sel de l’Himalaya des autres sels. « Le sel de l'Himalaya est souvent de couleur rose à partir d'autres minéraux que le sodium et le chlorure, comme le cuivre, le calcium et le magnésium », a déclaré le docteur Wagner. « L'iode n'est généralement pas ajouté au sel de l'Himalaya. De plus, comme le sel de mer, les cristaux sont généralement plus grands que le sel de table. »

Mais alors, lequel des deux est le plus sain ?

« La différence entre le sel de mer et le sel de l'Himalaya, sur le plan nutritionnel, est que la plupart du temps, selon la source, le sel de l'Himalaya est plus riche en fer, en calcium et en magnésium», a expliqué le docteur Pelitera. « Le sel de mer est plus riche en potassium, mais contient également des quantités plus élevées de calcium et de magnésium que le sel de table. » Les nutritionnistes s’accordent à dire que le choix de votre sel doit se faire surtout en fonction de ce qui est accessible pour vous et de ce que vous préférez en termes de goût. « L'essentiel est que sur le plan nutritionnel, ces produits offrent la même valeur, donc choisir celui qui est le meilleur pour vous et votre famille peut être plus facile que vous ne le pensez », a conclu le docteur Pelitera.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.