Allergenes, colorant, huile de palme : 13 savons de Marseille a eviter selon l-UFC Que Choisir

Qui n'a jamais entendu sa grand-mère prôner le savon de Marseille ? Si pour la plupart, il respire la Provence et l'authenticité, en réalité aujourd'hui, de nombreuses marques exploitent cette dénomination en dépits d'allergènes et d'ingrédients à rallonge. C'est en tout cas ce que révèle une récente enquête publiée par l'UFC Que Choisir.

"Le cube à tout faire que nos grands-mères laissaient patiemment sécher dans un coin de placard n’est plus ce qu’il était. L’appellation 'savon de Marseille' ne recouvre ni une origine, ni une méthode de fabrication, ni des ingrédients strictement encadrés", déplore l'UFC dans son dernier numéro.

Savon solide, gel douche, cosmétique... L'appellation "savon de Marseille" s'est invitée partout. Si certaines marques proposent des produits respectant les traditions, d'autres sont bourrés d'allergènes, colorants, voire huile de palme et s'éloignent de plus en plus de la version authentique. Certains savons seraient même toxiques pour la reproduction et renfermeraient des perturbateurs endocriniens. Découvrez la liste noire des savons de Marseille dans notre diaporama.

Savon de Marseille : pourquoi il faut vous méfier d'une (trop) longue liste d'ingrédients

Attention, l'allégation "huile d'olive" peut être trompeuse. "Seuls les savons dont la liste d’ingrédients commence par 'sodium olivate' sont réellement fabriqués à partir de grignons d’olive. Les autres ajoutent une goutte d’huile pour le marketing[...]. Casino nous font le coup de la goutte d’huile d’olive dans un océan d’huile de palme", soulève l'UFC.

En outre, il faut savoir que les savons à base d’huile d’olive sont verts et dégagent une odeur peu consensuelle. "Aussi, même des fabricants traditionnels proposent des cubes à l’huile de palme, non odorante, de couleur crème. Il existe également beaucoup de savonnettes 'de Marseille' – y compris les violettes à la lavande qui évoquent la Provence – colorées et parfumées à coups d’additifs peu recommandables ; d’où une longue liste d’ingrédients, alors que les versions traditionnelles n’en affichent que cinq ou six", explique encore l'UFC.

Sources

Que Choisir n° 601, En kiosque et sur le web le 18 mars 2021

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.