Un selfie la sauve d’un AVC

C’est le fait insolite du moment. Le 13 août dernier une américaine sauvée par un de ses selfies ! Pratique courante de nos jours et présente partout sur les réseaux sociaux, le selfie ou l’art de se prendre soi-même en photo lui a permis de déctecter son  accident vasculaire cérébral !
Istock

Vivement critiqué, le selfie a provoqué plusieurs décès depuis son appartition. Cependant, ce dernier a exceptionnelement pu sauver la vie d’une américaine de 63 ans, Juanita Branch. Pour la petite histoire, le 13 août dernier, cette femme s’apprêtait à changer sa photo de profil sur Facebook en prennant quelques selfies. C’est à ce moment qu’elle a remarqué sur les images que son visage tombait sur un côté et que sa bouche se tordait.

"Beaucoup de gens pensent qu'un AVC fait mal, mais ce n’est pas le cas"

Juanita Branch s’est alors rendue compte qu’elle était victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Les crises d’AVC frappent subitement. Dès les premiers symptômes : affaiblissement et torsion d’un côté du visage, problème d’élocution, il est recommandé de faire tout de suite appel à un médecin pour que les premiers soins se fassent en urgence.

Déjà victime d’un AVC en 2016, Juanita a tout de suite compris ce qui lui arrivait et a demandé de l’aide sur les réseaux sociaux. Puis tout est allé très vite. Elle avait déjà perdu l’équilibre et avait des problèmes d’élocution quand l’ambulance est arrivée. "Beaucoup de gens pensent que ça fait mal quand vous avez un accident vasculaire cérébral, mais ce n’est pas le cas. Lorsque vous voyez les symptômes, vous devez appeler quelqu’un immédiatement", a-t-elle déclaré au Macomb Daily cité par Miami Herald.

A l’hôpital, ses selfies ont permis aux médecins d’avoir des informations cruciales notamment sur l’heure de la prise des images. L’horodatage permet de calculer le moment où l’AVC a commencé et ainsi de déterminer la gravité de l’attaque pour prodiguer des soins mieux ciblés. D’après le Dr Jason Muir, médecin des urgences de l’hôpital Henry Ford Macomb, "grâce à l’horodatage sur ses photos, nous avons pu déterminer que Juanita était dans la tranche des quatre heures pour recevoir le médicament anti-caillot tPA" a-t-il déclaré au Macomb Daily.

A la suite de ces événements, l’américaine a reconnu que sa vie avait changé et qu’il ne faut pas juger les personnes qui aiment prendre des selfies !
Selon une étude de l’agence Santé publique France, l’AVC constitue la première cause de mortalité chez les femmes, devant le cancer du poumon, et la troisième cause de mortalité chez les hommes. Près de 30.000 personnes en sont victimes chaque année.

Un régime riche en bonnes graisses et un bon rythme de sommeil pour contrer les AVC.

Une récente étude menée par des chercheurs du centre de recherche en sciences biomédiacales de l’hôpital St Michael au Canada a démontré que les aliments riches en graisses insaturées comme l’huile d’olive permettent l’activation d’un protéine capable de prévenir la coagulation sanguine et donc les maladies cardiovasculaires.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : AVC : top 3 des aliments à risques !

Source(s):

Selfie saved Fraser woman's life | macombdaily.com, 5 septembre 2018