Ecouter l'article :

Le stress aggrave-t-il les allergies ? C'est ce qu'avance une étude japonaise publiée le 9 mars dernier dans l'International Journal of Molecular Sciences. Comme le précise Futura Sciences, qui relaie l'étude, les chercheurs estiment que l'augmentation des réactions allergiques pourrait être liée à l'hormone de stress libérant de la corticotropine.

"Dans ma pratique quotidienne, je rencontre de nombreux patients allergiques qui disent que leurs symptômes se sont aggravés en raison du stress psychologique", explique le professeur Mika Yamanaka-Takaichi de l'Université d'Osaka qui a mené cette étude.

L'étude lie la production corticotropine, hormone sécrétée en cas de situation stressante, à l'augmentation des mastocytes impliqués lors d'allergies dans la cavité nasale. C'est leur combinaison qui créerait des allergies aggravées puisque le stress psychologique exacerbe l'inflammation dépendante des mastocytes allergiques. Mieux comprendre l'origine des allergies pourra à terme aider à trouver de nouveaux traitements efficaces.

"Le stress est un levier de la pathologie qui passe souvent inaperçu, mais qui va avoir des conséquences sur le déclenchement comme sur l'aggravation des allergies", assure également le Dr Nhan Pham-Thi, allergologue et pneumopédiatre à l'hôpital Necker à Paris auprès de l'Association française de la prévention des allergies (AFPRAL).

"Le stress risque d'exacerber les rhinites allergiques"

"Plus son intervention est précoce dans l'enfance, plus son action est chronique, plus elle va être déterminante sur l'intensité et la durée des allergies", précise le Dr Pham-Thi. Diverses études ont ainsi montré que la future maman exposée au stress pendant la grossesse avait plus de chances d'avoir un bébé allergique. L'action du stress sur les maladies allergiques - qu'elles soient respiratoires, dermatologiques ou digestives - est tout aussi variable. Le Dr Pham-Thi cite le cas des "accidents alimentaires" où le stress aigu a pu jouer un rôle important chez les enfants, lié par exemple, à un divorce ou à un décès, alors que le stress chronique risque d'exacerber l'asthme, l'eczéma et les rhinites allergiques.

Une étude sur plus de 10 000 étudiants finlandais avait déjà conclu en 2002 que le stress pouvait favoriser les manifestations d'asthme et de rhino-conjonctivite allergique. "L'allergie va à son tour aggraver l'état de stress chronique et les deux pathologies vont s'entretenir mutuellement", assure le Dr Pham-Thi.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Stress and Nasal Allergy: Corticotropin-Releasing Hormone Stimulates Mast Cell Degranulation and Proliferation in Human Nasal Mucosa, International Journal of Molecular Sciences, 9 mars 2021. 

Les allergies seraient liées au stress, selon une étude, Futura Sciences, 31 mars 2021. 

Le stress, facteur aggravant chez les allergiques, Association française pour la prévention des allergies (AFPRAL). 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.