Inflammation chronique : 6 habitudes alimentaires qui la favorisent

Peau rouge, douleur, sensibilité, gonflement ou chaleur… Si vous ressentez un de ces symptômes, vous êtes probablement touché par une inflammation. Cette dernière se produit dans l'organisme lorsque votre corps déclenche une réponse du système immunitaire. Il en existe deux types : l’inflammation aiguë et l'inflammation chronique. 

Inflammation aiguë et chronique : quelles différences ?

Dans le cas d’une inflammation aiguë, le corps active le système immunitaire une fois qu’il rencontre un agent offensant (un virus, une bactérie ou des produits chimiques toxiques) ou subit une blessure. Ce dernier envoie alors des cellules inflammatoires pour se défendre de contre l'attaque reçue

Au contraire, l’inflammation chronique ne répond pas à une agression extérieure. “Si votre corps émet des cellules inflammatoires lorsque vous n'êtes pas malade ou blessé, vous pouvez avoir une inflammation chronique”, explique la clinique de Cleveland. Les symptômes diffèrent légèrement de l’inflammation chronique. L'hôpital américain détaille les signes d'alerte : 

  • douleur abdominale ; 
  • douleur thoracique ;
  • fatigue ;
  • fièvre ;
  • douleurs ou raideurs articulaires ;
  • plaies de la bouche ;
  • et éruption cutanée. 

Inflammation chronique : quel impact a-t-elle sur votre santé ?

Cette inflammation est liée à l’apparition de plusieurs pathologies inflammatoires telles que : 

  • le cancer ;
  • les maladies cardiovasculaires ;
  • le diabète de type 2 ;
  • les maladies rénales ;
  • la maladie d'Alzheimer ;
  • la stéatose hépatique non alcoolique

Ces troubles sont associés au vieillissement du corps et des cellules, mais également à celui de la peau. "Vous remarquerez peut-être que votre peau vieillit plus rapidement lorsque vous êtes constamment enflammé, car l'inflammation peut décomposer le collagène et l'élastine, qui sont en charge de garder votre peau jeune et souple", explique le chirurgien Rene Armenta au média Eat this. 

Un des meilleurs moyens de se prémunir contre l’inflammation chronique est d’avoir une bonne hygiène de vie ainsi qu’une alimentation équilibrée. En effet, certains aliments sont à éviter, car ils peuvent favoriser la maladie. D'autres, au contraire, peuvent aider à prévenir l'inflammation

Plusieurs nutritionnistes ont partagé pour le média Eat this les pires habitudes alimentaires qui favorisent l'inflammation. Medisite vous présente ces six mavaises routines à supprimer de votre alimentation. 

Ne pas consommer suffisamment de fruits et légumes

1/6
Inflammation chronique : 6 habitudes alimentaires qui la favorisent

"Les fruits comme les baies et les oranges et les légumes à feuilles vertes comme les épinards et le chou frisé fournissent les vitamines, les minéraux et les antioxydants dont nous avons besoin pour aider à garder notre système immunitaire sain et fort, ce qui est essentiel, surtout avec l'âge", explique Amy Goodson, diététicienne et auteure de The Sports Nutrition Playbook.

 "Seule 1 personne sur 10 mange les quantités recommandées, ce qui signifie que 90% d'entre nous peuvent s’améliorer”, ajoute-t-elle.

Manger des aliments frits

2/6
Inflammation chronique : 6 habitudes alimentaires qui la favorisent

Les températures élevées nécessaires pour faire frire ce type d’aliments peuvent créer des composés nocifs appelés produits finaux de glycation avancée (AGE) qui s'accumulent dans le corps à mesure que nous vieillissons.

"Consommer trop de ces aliments peut entraîner des dommages cellulaires et une inflammation, ce qui peut accélérer le processus de vieillissement et augmenter le risque de résistance à l'insuline et de diabète de type 2. La réponse inflammatoire de la peau se manifeste par des signes visibles d'affaiblissement de l'élasticité de la peau, comme les rides, les poches et l'acné”, prévient la diététicienne Johna Burdeos.

Consommer des aliments transformés

3/6
Inflammation chronique : 6 habitudes alimentaires qui la favorisent

"Lorsque les aliments transformés modifient les bactéries qui vivent dans notre intestin (microbiote, NDLR), cela déclenche une réponse immunitaire altérée conduisant à une inflammation chronique", explique Kathryn Piper, diététicienne et nutritionniste. 

Ne pas manger suffisamment de fibres

4/6
Inflammation chronique : 6 habitudes alimentaires qui la favorisent

"Très peu de gens mangent suffisamment de fibres, mais si vous voulez vieillir en beauté avec une santé intestinale positive et un cholestérol sain, les fibres sont la clé", recommande Amy Goodson. 

Selon la diététicienne, l’idéal est entre 25 à 38 g de fibres par jour. Elle précise de privilégier celles provenant des "grains entiers, fruits, légumes, noix,  graines, haricots, lentilles et légumineuses”.

Boire trop d'alcool

5/6
Inflammation chronique : 6 habitudes alimentaires qui la favorisent

“Boire de l'alcool peut augmenter l'inflammation dans votre corps, mais une consommation excessive d'alcool augmente définitivement votre risque d'inflammation chronique parmi d'autres risques pour la santé, affirme Kathryn Piper.

"Si vous buvez, limitez votre consommation à moins d'une boisson alcoolisée recommandée par jour pour les femmes et à moins de 2 verres par jour pour les hommes", conseille l’experte en nutrition.

Consommer trop de gluten

6/6
Inflammation chronique : 6 habitudes alimentaires qui la favorisent

"Si quelqu'un a des problèmes intestinaux ou qu'il a été diagnostiqué avec une maladie auto-immune ou encore qu'il a eu des symptômes chroniques inexpliqués ayant conduit à penser à une maladie auto-immune ou un autre diagnostic grave, alors le sans gluten aidera probablement", déclare Jenny Levine Finke, coach certifié en nutrition intégrative. 

Sources

https://www.eatthis.com/worst-inflammatory-eating-habits-accelerate-aging

https://my.clevelandclinic.org/health/symptoms/21660-inflammation

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.