"Je comprends -j’ai compris immédiatement- qu’être autiste est au cœur de qui je suis. De tout ce que j’ai réussi à faire", confesse l’acteur.

C’est à l’automne 2020 que Wentworth Miller a découvert son diagnostic lui confirmant qu’il était atteint du trouble autistique. Le comédien s’est confié sur son compte Instagram. Il explique avoir "reçu un diagnostic informel d’autisme, précédé d’un auto-diagnostic et suivi par un diagnostic officiel". Ce dernier raconte avoir eu cette prise de conscience grâce à la crise sanitaire liée au coronavirus et à “la vie en quarantaine" qu’elle a entraînée.

Autisme : de rares diagnostics à l’âge adulte

"Je suis un homme d’âge moyen. Je n’ai pas 5 ans. Et je reconnais aussi que l’accès à un diagnostic est un privilège que beaucoup n’ont pas", avance l’acteur phare de Prison Break.

En effet, la prise en charge de ce trouble est souvent longue pour les enfants, mais elle l’est d’autant plus une fois adulte. "De nombreuses personnes avec une manifestation plus légère des caractéristiques de l'autisme, ont souvent réussi avec le temps à se fondre dans la masse en camouflant leurs difficultés. Pourtant, ces dernières peuvent avoir eu des signes avant-coureurs qui ont pu être négligés, mal définis ou ignorés. Mais si l'on prend le temps de regarder en arrière, on s’aperçoit que ces signes étaient bien présents", analyse Stéphanie Aube Labbé, rédactrice en chef de la plateforme spectredelautisme.com.

Au-delà des difficultés à repérer les signes du trouble autistique chez les adultes, il existe encore peu de spécialistes et de centres qui leur sont dédiés.

Wentworth Miller souhaite “réexaminer cinq décennies” de sa vie

"Je ne connais pas assez de choses sur l’autisme (il y a beaucoup de choses à savoir). Actuellement, mon travail consiste à en améliorer la compréhension. En réexaminant cinq décennies d’expérience vécue à travers un nouveau prisme. Cela prendra du temps", analyse l’acteur. “En attendant, je ne veux pas courir le risque d’être soudainement la voix bruyante et mal informée de la pièce”, ajoute le comédien en promettant de partager des liens vers des sources d’information fiables.

Wentworth Miller termine son témoignage en remerciant “les très très nombreuses personnes” qui ont pris sa situation en compte “consciemment ou inconsciemment” au fil des années.

TSA : comment se faire diagnostiquer ?

Le trouble du spectre de l’autisme se déclare pendant l’enfance. "Il se caractérise par des difficultés de communication et d’interaction sociale, ainsi que par des intérêts restreints et stéréotypés", détaille l’association Autisme France. C’est une pathologie classée dans les troubles du neuro-développement, à l’instar du trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) ou du trouble des apprentissages. Par ailleurs, les profils des personnes concernées sont très divers. C’est pour cette raison que les médecins parlent du "spectre de l’autisme". Le niveau de sévérité des troubles entraîne un niveau de besoin d’aide différent.

En France, il y a deux façons possibles pour se faire diagnostiquer de TSA à l’âge adulte :

  • en consultant un professionnel de santé habilité à poser un diagnostic : médecin, psychologue, orthophoniste, etc ;
  • en contactant un CRA (Centre de Ressources Autisme) qui dispose d'une équipe dédiée aux adultes.

Dans le monde, “une personne sur 100 au moins est autiste”, avance Autisme France. “Il y a donc en France au moins 670 000 personnes autistes avec des troubles de sévérité variable”.

Vivre une vie professionnelle qui correspond à vos aspirations c’est possible et c'est gratuit ! On vous dit tout ici >

Sources

Autisme France : http://www.autisme-france.fr/577_p_25342/qu-est-ce-que-l-autisme.html 

Spectre de l’autisme : http://www.autisme-france.fr/577_p_25342/qu-est-ce-que-l-autisme.html 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.