Faut-il toujours une lettre d'adressage du médecin généraliste pour consulter un spécialiste ?

Ecouter l'article :

Est-il possible de prendre rendez-vous directement avec un médecin spécialiste ? Doit-on toujours consulter, en amont, son médecin traitant ? Nous avons posé la question au Dr Xavier Ballongue, généraliste chez SOS Médecins.
Faut-il toujours une lettre d'adressage du médecin généraliste pour consulter un spécialiste ?Istock

Cardiologue, gastro-entérologue, oncologue… Pour consulter la plupart des médecins spécialistes, il vous faut au préalable une lettre d’adressage adressée à son confrère par votre médecin généraliste. Vous ne pouvez donc pas prendre rendez-vous avec un spécialiste sur un simple coup de tête - ou au moindre symptôme qui vous inquiète.

Lettre d’adressage : la condition pour être remboursé !

“C'est le circuit coordonné par le médecin traitant pour être remboursé à 100 %”, nous explique le Dr Xavier Ballongue, généraliste chez SOS médecins. Dans cette lettre, votre généraliste doit préciser les raisons pour lesquelles il vous adresse vers un spécialiste - principalement les symptômes dont vous souffrez - et vos éventuels antécédents médicaux ou traitements en cours. “Ce papier fait office de justificatif de rendez-vous”, précise le praticien.

Il existe néanmoins quelques exceptions à cette règle, puisque certains spécialistes peuvent être consultés directement, c’est-à-dire sans passer par un médecin traitant. “Les gynécologues en font partie”, indique le Dr Ballongue. Mais on peut aussi prendre rendez-vous directement avec :

  • un ophtalmologue, pour tout ce qui est renouvellement de lunettes ou lentilles, ainsi que le dépistage et suivi de glaucome ;
  • un psychiatre ou neuropsychiatre (entre 16 et 25 ans) ;
  • un stomatologue, pour les actes légers.

Hospitalisation : une lettre de liaison est nécessaire

En cas d’hospitalisation, deux lettres de liaison doivent être rédigées, dont les modalités sont définies par le décret n° 2016-995 du 20 juillet 2016 :

  • en entrée d’hospitalisation, par le médecin de ville vers l’hôpital ;
  • en sortie d’hospitalisation, par l’hôpital vers le médecin de ville.

La première peut être rédigée par votre médecin traitant ou par un spécialiste et doit faire remonter à l’hôpital toutes les informations indispensables à votre bonne prise en charge. À savoir, le motif de l’hospitalisation, les traitements en cours et les allergies connues. Elle peut être remise au patient en version papier, ou envoyée directement à l’établissement en version numérique.

Ensuite, le praticien hospitalier qui vous a pris en charge doit adresser une seconde lettre à destination du médecin qui vous avait adressé, et de tous les spécialistes qui pourront intervenir dans votre prise en charge. Celle-ci doit contenir :

  • les coordonnées du service qui vous a pris en charge,
  • les dates d’entrée et de sortie de l’hôpital,
  • la synthèse médicale du séjour,
  • les traitements prescrits à la sortie de l’établissement et leur posologie,
  • les résultats des examens effectués et les potentielles suites à donner à la prise en charge.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Dr Xavier Ballongue, médecin généraliste chez SOS Médecins. 

Décret n° 2016-995 du 20 juillet 2016 relatif aux lettres de liaison, Legifrance.gouv

Tout ce qu’il faut savoir sur la lettre de liaison médicale, Medium / Doctolib, 12 avril 2018.