Si souvent répété, le vieil adage affirmant que nous n’utiliserions que 10% de notre cerveau inspire Hollywood. Le dernier film de Luc Besson, Lucy, est ainsi basé sur ce concept… totalement faux, selon des scientifiques.

Seulement 10% de matière grise

Barbara Sahakian, professeur de neuropsychologie à l’université de Cambridge (Grande-Bretagne) affirme au journal The Independent que cette idée "n’a aucun sens". "Il est impossible de savoir quelle proportion nous utilisons de notre cerveau, explique-t-elle. Cependant, elle est certainement bien supérieure à 10%." Pour la chercheuse, ce pourcentage serait un héritage du livre Comment se faire des amis et influencer les gens de Dale Carnegie publié en 1936.

Cette erreur de pourcentage serait aussi le résultat d’un malentendu concernant le fonctionnement des cellules cérébrales. Le cerveau est composé à 90% de cellules dites gliales. Celles-ci sont chargées de fournir les nutriments nécessaires aux 10% restants, qui ne sont autres que les neurones responsables de nos pensées.

Mais ce mythe d’un cerveau ne fonctionnant que partiellement aurait un bénéfice. Pour Sam Wang, neuroscientifique à l’université de Princeton (USA), les personnes y croyant pourraient espérer ainsi s’améliorer avec le temps. Penser qu’un dur travail pourrait augmenter les capacités intellectuelles serait séduisant pour beaucoup.

Faites le bilan sur votre carrière pour trouver enfin la voie qui vous correspond. C'est 100% finançable par votre CPF

mots-clés : Santé au quotidien
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.