Les gens qui mangent un petit-déjeuner prennent moins de poids que les autres

Les personnes qui consomment un petit-déjeuner tous les jours ou presque auraient un tour de taille plus petit et seraient moins sujets à l’obésité que celles qui font l’impasse sur ce repas. Explications.
Adobe Stock

Le petit-déjeuner, le repas le plus important de la journée ? Cet adage semble se confirmer, à en croire des chercheurs de la Mayo Clinic (Rochester, Etats-Unis). Lors d’une conférence qu’ils ont donnée le 22 avril 2018 dans le cadre du congrès annuel Experimental Biology 2018 à San Diego (Etats-Unis), ils ont en effet soutenu qu’une consommation occasionnelle de petit-déjeuner était associée à une prise de poids.

Tour de taille, obésité et petit-déjeuner

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié entre 2005 et 2017 la fréquence à laquelle 347 adultes en bonne santé âgés de 18 à 87 ans prenaient un petit-déjeuner. En parallèle, ils ont collecté leur taille, leur poids au moment de l’étude et au cours des deux années la précédant, leur tour de taille et de hanche et ont calculé leur indice de masse corporelle (IMC) ainsi que leur rapport taille/hanches, deux mesures permettant d’évaluer le surpoids et l’obésité. Résultat : le tour de taille et le nombre de cas d’obésité des personnes qui sautaient fréquemment le premier repas de la journée étaient supérieurs à ceux des participants qui consommaient régulièrement (5 à 7 fois par semaine) un petit-déjeuner. De même, les chercheurs ont observé une plus forte prise de poids sur deux ans chez les personnes qui ne consommaient pas ou rarement de petit-déjeuner. Et, à l’inverse, les personnes qui prenaient entre 5 et 7 petits-déjeuners par semaine présentaient la prise de poids la plus faible du groupe de participants étudié.

Un petit-déjeuner oui, mais équilibré

Quelle conclusion tirer de cette étude ? Qu’il est bon de prendre le temps de petit-déjeuner aussi souvent que possible. "Nos résultats sur les adultes en bonne santé sont conformes aux observations antérieures chez les adolescents, ce qui corrobore le concept selon lequel la consommation régulière de ce repas est un facteur important et indépendant qui agit sur le poids de forme à tous les âges" écrivent ainsi les chercheurs dans le résume de leur conférence. Mais tous les aliments ne sont pas forcément bons à mettre au menu du petit-déjeuner :limitez le pain blanc, les jus de fruits industriels, les céréales et les viennoiseries au profit du pain complet, de fruits frais, de flocons d’avoine, d’œufs ou de yaourt nature.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : 5 erreurs au petit-dèj’ qui font grossir

Source(s):

-Frequency of Breakfast Consumption, Obesity and Weight Gain. Smith et al, 22 avril 2018. Présentation au congrès Experimental Biology 2018 (San Diego, Etats-Unis)
-Researchers report four new insights into diet and health. Communiqué EurekAlert!, 22 avril 2018

La rédaction vous recommande sur Amazon :