Isabelle Nanty : “A 30 ans j’ai appris que je n’aurais pas d’enfants”

Publié le 01 Février 2018 à 12h03 par Chloé Parisse, journaliste santé
A l'occasion de la sortie du film Les Tuche 3, la célèbre actrice Isabelle Nanty s'est confié au magazine Gala sur l'adoption de sa fille, Tallulah.

© AFPCe mercredi 31 janvier 2018 sortait en salles le dernier volet des Tuche avec à l’af­fiche Jean-Paul Rouve et Isabelle Nanty. Le même jour, la comédienne âgée de 56 ans, a raconté au magazine Gala le jour où elle a appris qu'elle ne pourrait pas avoir d'enfants et sa relation fusionnelle avec sa fille adoptive.

Victime d'un médicament donné à sa mère pendant sa grossesse

Dans le film, elle incarne le rôle de Cathy Tuche, une maman très attentionnée avec ses trois enfants. De la fiction à la réalité, il n'a qu'un pas, puisque l'actrice semble tout aussi présente et à l'écoute de sa fille adoptive dans la vraie vie. La petite Talullah née en Chine en 2002 et adoptée à l'âge de 18 mois est aujourd'hui âgée de 15 ans. Isabelle Nanty se confie au magazine Gala : "A 30 ans, j’ai appris que je ne pour­rais jamais avoir d’en­fants. Parce que je suis une enfant distil­bène. Je réunis d’ailleurs tous les "dys" : dyslexique, dyspraxique, dyscal­cu­lique… ! J’ai fait le choix d’adop­ter seule. Et ma fille m'a elle aussi adop­tée." La comé­dienne aurait subi les consé­quences d'un médi­ca­ment prit par sa mère pendant sa grossesse entre 1950 et 1977, prescrit aux femmes enceintes pour éviter les fausses couches, rapporte le magazine Voici. Suite aux nombreux effets secon­daires, ce médicament sera par la suite inter­dit car respon­sable de troubles de la ferti­lité pour les enfants expo­sés.

Une mère aimante et admirative

L'actrice a fait le choix de ne pas médiatiser sa fille dans le but de la protéger et de lui épargner les contraintes de son métier : "Je pense que pour un enfant d’ac­teurs, c’est déli­cat de devoir parta­ger son parent d’une part, de voir sa mère dans des costumes ridi­cules d’autre part. Je pense que pour elle c’est parfois gênant." explique-t-elle au magazine Gala. Isabelle Nanty ne perd pas de vue l'éducation de Talullah et souhaite que celle-ci trouve sa voie par elle-même : "Il ne faut pas boucher la vue de son enfant. Il faut qu’il se projette lui-même dans son avenir" explique l'actrice au magazine. Isabelle Nanty a également accordé une interview au magazine Femme Actuelle dans laquelle elle vante les mérites de sa fille adorée : "Je trouve génial de voir quelqu'un s'épanouir, se projeter" explique-t-elle avant de poursuivre : "Je l'admire énormément car c'est une vraie figure. Être la mère de Frida Kahlo ou de Jeanne d'Arc, ça devait être quelque chose... Et bien avec elle, c'est pareil !" Une jolie déclaration émouvante que Talullah devrait apprécier !

Vidéo : Pourquoi ces médicaments sont-ils dangereux ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X