Quand un médicament est plus risqué que bon pour la santé, il doit être retiré du marché. C'est légitime. Or, comme le constate la revue Prescrire dans son édition de mars, les traitements à base de ginkgo biloba (Tanakan, etc.) sont toujours sur le marché français. A l'origine recommandé contre les troubles cognitifs des personnes âgées, des troubles auditifs et visuels, du syndrome de Raynaud, il a vu ses indications être contredites par plusieurs études pointant des risques d'hypersensibilité, de troubles digestifs et même d'hémorragies. La Commission d'autorisation de mise sur le marché de l'ANSM avait ainsi conclu en 2012 à une balance bénéfice/risque défavorable de ces médicaments. Mais l'ANSM a maintenu leur AMM dans l'indication des troubles cognitifs du sujet âgé. "L'ANSM interrogée à deux reprises par Prescrire n'en a pas fourni les raisons" indique Prescrire. Or, "un retrait du marché s'impose pour protéger les patients" estime la revue. Elle conseille d'écarter des soins le ginkgo biloba qui expose à certains effets indésirables "sans faire mieux qu'un placebo".

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

mots-clés : Santé au quotidien
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.