A partir du 1er décembre prochain, ce n'est plus le Dr Sergio Albarello qui s'occupera de la santé de François Hollande mais le Dr Jean-Christophe Perrochon, comme l'indique une publication du Journal Officiel du 2 septembre 2014. Pourquoi ? On ne le sait pas vraiment. Ce qui est sûr c'est que depuis mai 2012, le Dr Albarello fait polémique. Le Canard Enchaîné avait en effet révélé à son arrivée qu'il s'agissait d'un militaire UMP "pur et dur". Le nouveau, le Dr Perrochon, est lui Médecin urgentiste au service de santé des armées.

Un travail 24h/24 et 7j/7

Il devra faire preuve d'une disponibilité permanente. Comme le soulignent nos confrères de Closer, "être médecin en chef de l’Élysée est un poste à responsabilités puisqu'il faut être présent 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et souvent porter de lourds secrets". On se souvient de Georges Pompidou dont on apprenait la maladie de W aldenström lors de son décès en 1974, de François Mitterand qui a caché son cancer de la prostate, de Jacques Chirac dont l'AVC en 2005 a été minimisé par ses proches ou encore de Nicolas Sarkozy qui a été opéré en 2007 pour un abcès de la gorge, loin des caméras. François Hollande, aussi, avait omis de parler de son opération de la prostate en 2011 quand il est devenu président de la République.

Vivre une vie professionnelle qui correspond à vos aspirations c’est possible et c'est gratuit ! On vous dit tout ici >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.