Pourquoi il faut éviter d’utiliser des bains de bouche trop souvent

Publié le 10 Novembre 2016 à 10h34 par Laurène Levy, journaliste santé
Les bains de bouche contiennent un antiseptique, la chlorhexidine. Son usage répété pourrait avoir des conséquences négatives sur nos chances de guérison en cas de maladie.
©iStockIstock

Rage de dent, gingivite, inflammation… Les bains de bouche sont parfois salvateurs. Mais attention, ils pourraient favoriser la résistance aux antibiotiques. C’est en effet ce que révèlent des chercheurs britanniques en Santé publique, dans une étude publiée dans la revue Antimicrobial Agents and Chemotherapy. En cause : la substance active du bain de bouche, appelée chlorhexidine, qui possède des propriétés antiseptiques. Les chercheurs la soupçonnent d’encourager la résistance à un antibiotique dit de dernier recours, la colistine. Autrement dit, l’utilisation fréquente de bains de bouche rend les bactéries insensibles à cet antibiotique, principalement prescrit contre les infections pulmonaires.

A lire aussi : Les pansements

Les bactéries survivent à l’antiseptique et à l’antibiotique

Les chercheurs ont travaillé sur des bactéries responsables d'infections pulmonaires, appelées Klebsiella pneumoniae. Ils les ont exposées à des doses de chlorehexidine proches de celles présentes dans les bains de bouche. Ils ont observé que ces bactéries devenaient résistantes non seulement à la chlorhexidine, mais aussi à la colistine. Autrement dit, ni la substance antiseptique, ni l’antibiotique n’arrivait plus à les détruire.

La résistance aux antibiotiques, une menace de santé publique

L’antibiorésistance, qui découle d’une mauvaise utilisation ou d’un abus de certains antibiotique ou médicaments est, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), "l’une des plus graves menaces pesant sur la santé mondiale". En effet, elle rend les antibiotiques inefficaces contre de nombreuses bactéries. C’est pourquoi l’OMS craint qu’elle ne mène à une recrudescence de certaines infections bactériennes comme les pneumonies, la tuberculose, les infections urinaires ou la gonorhée. Aujourd’hui faciles à soigner, le vent pourrait tourner si les médicaments redoutables contre ces infections perdent leur puissance d’action.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Résistance aux antibiotiques : une maladie émergente

La rédaction vous recommande sur Amazon :