Le "seul traitement spécifique non chirurgical de l'arthrose du genou actuellement remboursé" pourrait bientôt ne plus l'être, selon les informations de nos confrères du Quotidien du pharmacien. Les entreprises qui commercialisent les solutions viscoélastique d'acide hyaluronique injectable pour prendre en charge les douleurs liées à l'arthrose du genou auraient reçu cet été une lettre d'intension de déremboursement de la part de la Direction de la Sécurité Sociale (DSS) et de la Direction générale de la santé (DGS). Ils auraient 30 jours pour réagir et demandent depuis à la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de stopper ce déremboursement.

La dernière solution prise encore en charge

La viscosupplémentation est prescrit après échec des médicaments contre la douleur et les anti-inflammatoires, rappellent les fabricants. Après le déremboursement des médicaments anti-arthrose en mars 2015, c'est l'unique solution encore prise en charge. Sans cela "des centaines de milliers de personnes (devront) payer de leur poche un dispositif médical qui conditionne leur capacité à mener une vie normale : ne pas souffrir, se déplacer, travailler..." indiquent les entreprises. Sur le site du quotidiendupharmacien.fr, l'Aflar et le SNITEM estiment que ce déremboursement pénalisera l'accès aux soins et pourra pousser les patients vers des prises en charge plus coûteuses comme la chirurgie réparatrice.

L'acide hyaluronique est présent naturellement dans l'articulation et un joue un rôle de lubrifiant et d'amortisseur de chocs. En injecter dans le genou permet d'améliorer la qualité du liquide articulaire et de nourrir le cartilage.

L'arthrose, c'est quoi ?

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : L'arthrose

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.