30 ans : L’âge auquel les hommes ont le plus de problème d’érection

Une enquête britannique révèle que, contrairement aux idées reçues, les hommes les plus touchés par les problèmes érectiles seraient ceux qui ont eu trentaine d'années.

Publicité
Publicité

© Adobe StockSujet tabou, les troubles érectiles touchent pourtant beaucoup d'hommes. Dans le cadre de la campagne What do you call it de l'entreprise pharmaceutique britannique Coop, une enquête a révélé que le groupe d'âge le plus touché par la dysfonction érectile est celui des hommes dans la trentaine. Les causes de ces troubles seraient principalement psychologiques.

Les causes principales : stress et alcool

Un trouble érectile, aussi appelé "impuissance sexuelle", se définit par l'incapacité récurrente de maintenir une érection suffisante pour avoir un rapport sexuel. Le trouble érectile, contrairement à la panne d'érection, se produit à de nombreuses reprises et peut alors affecter durablement la vie sexuelle des hommes concernés.

Publicité

Les scientifiques d'Atomik Research ont interrogé 2000 hommes britanniques âgés de 18 à 60 ans.

- 43 % d'entre eux, donc près de la moitié, auraient déclaré souffrir d'impuissance.

- Parmi eux, quatre hommes sur dix accuseraient le stress en premier motif, suivis de la fatigue à 36%, de l'anxiété à 29% et de l'excès d'alcool à 26%.

- Les participants âgés d'une trentaine d'années seraient les plus touchés par ce problème, comparé aux participants ayant une vingtaine d'années touchés à 35%, une quarantaine d'années touchés à 42% et une cinquantaine d'années touchés à 41%.

- Les chercheurs soulignent que 31% des hommes atteints dans la trentaine auraient reçu une prescription de Viagra de leur médecin contre 17% des hommes atteints dans la quarantaine.

- 49% des hommes dans la trentaine estimeraient que leurs troubles érectiles sont dus au stress émanant de leur travail ou de leur vie personnelle et 24% d'entre eux supposeraient que cela est dû à leur excès d'alcool.

- Enfin, 60% des hommes qui disent être stressé la plupart du temps auraient des difficultés érectiles, contre 23% qui se sentent rarement stressés et seulement 19% qui ne se sentent jamais stressés.

Dysfonction éréctile : un trouble à ne pas prendre à la légère

Adrian Wilkinson, directeur général de Coop Pharmacy, a déclaré dans un communiqué : "Nos résultats démontrent que des facteurs tels que le stress, l'anxiété et même le fait de boire trop d'alcool peuvent être liés à l'impuissance, mais il est également important de noter que le dysfonctionnement érectile pourrait être un symptôme d'autres conditions médicales telles que l'apparition précoce d'une maladie cardiovasculaire ou du diabète, alors nous demandons à tous ceux qui se sentent concernés de prendre un rendez-vous avec leur médecin généraliste et de parler de leur problème".

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés