Vous aurez beau passer des heures à vous récurer dans votre salle de bain, si vous ne lavez pas assez certains objets -qui sont de vrais nids à bactéries- vous en ressortirez encore plus sale.

Les bactéries affectionnent particulièrement la chaleur et l’humidité. "Ce sont des éléments essentiels à leur survie", nous expliquait le Pr Stéphane Gayet, infectiologue au CHU de Strasbourg, au cours d'une précédente interview. Ce n'est donc pas un hasard si dans votre maison, la salle de bain et les toilettes font partie des pièces les plus propices à la profusion de bactéries.

De nombreux objets de la salle de bain stagnent quotidiennement dans l’humidité, ce qui les rend populaires chez les bactéries. Ils nécessitent d’être nettoyés et remplacés régulièrement.

La baignoire

Une étude partagée en 2017 par Soakology (entreprise de mobilier de salle de bains) a regroupé les objets de la salle de bain où leurs experts ont identifié le plus de bactéries accumulées. On retrouve notamment les fleurs de douche qu'on laisse traîner, les jouets du bain des enfants et les rebords de la baignoire.

Résultats : c'est là que les experts ont trouvé le plus de microbes : 119 468 au mètre carré exactement.

La brosse à dents

Selon l'étude de Soakology, 200 000 bactéries grouillent sur votre brosse à dents. Un nombre plus important que sur la lunette des toilettes. "La brosse à dents est un réservoir humide riche en champignons également. Il faut absolument la faire sécher avant de l'y ranger", nous expliquait le Pr Stéphane Gayet.

La pomme de douche

La pomme de douche est un réservoir de légionelles, ces bactéries aquatiques responsables de la maladie des légionnaires qui peut être grave, mettait en garde l'infectiologue.

L'idéal est de la détartrer une fois par semaine et de laisser couler l’eau chaude trente secondes à puissance maximum avant de s’en servir. Pour limiter les dégâts, vous pouvez aussi miser sur certains pommeaux filtrant comme le pommeau de douche IKER. Leur capacité de filtration adoucit l'eau, élimine le chlore, les fluorures, les métaux lourds, les toxines, les bactéries, les pesticides, ou encore la rouille.

L'évier

Si vous faite tomber quelque chose dans l'évier, pensez-y à deux fois avant de le reprendre : 2733 bactéries ont été identifiées sur les éviers analysés et en particulier la crépine, intermédiaires entre l'évier et la tuyauterie.

L'interrupteur

À peine entrée que l'on touche déjà un nid à microbes. Les experts annoncent avoir trouvé 217 bactéries en moyenne pullulant sur les interrupteurs.

Le poudrier

Vous l'appliquez tous les jours sur votre peau et pourtant... pas moins de 452 microbes ont été trouvés sur les produits de maquillage.

Dans leur infographie, les experts expliquent que la plupart des microbes sont éjectés dans la pièce et se répandent sur le mobilier et les objets lorsqu'on tire la chasse d'eau.

C'est pourquoi en plus d'être rigoureux sur le ménage dans cette pièce, ils recommandent de toujours rabattre le couvercle au-dessus des toilettes avant de tirer la chasse d'eau pour limiter l'éjection à travers la pièce.

Sources

Soakology (2017)

Merci au Pr Stéphane Gayet, infectiologue au CHU de Strasbourg

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.