Sommaire

Vous n'avez plus envie de l'autre...

Ne plus avoir d'appétit sexuel peut arriver. Les causes sont multiples et bien connues : les soucis quotidiens, les chutes hormonales, une mauvaise image de soi. Tout cela peut faire vaciller les couples les plus solides.

Ce qui est plus sérieux, c'est lorsque la tendresse disparaît aussi. Les petites attentions, les caresses furtives et la parole sont indispensables en temps normal pour pallier le manque d'ardeur. Cela rassure l'autre sur sa capacité à être aimé(e).

Or, le désamour se signale à la fois par le manque de désir sexuel et par cette désaffection vis-à-vis de son compagnon ou de sa compagne.

Vous regardez ailleurs sans culpabilité

Tromper sa moitié n'est pas forcément le signe que le couple bat de l'aile. Ce peut être juste un moyen de rebooster sa confiance en soi en allant tester ailleurs sa capacité de séduction. Une fois rassuré(e), on rentre au bercail, regonflé(e) à bloc mais - au moins un peu - culpabilisé(e).

C'est en revanche mauvais signe pour votre couple si l'aventure ne laisse aucun goût amer, si vous êtes prêt(e) à recommencer et, pire, que vous trouvez tous les partenaires extérieurs plus intéressant(e)s que votre actuel(le) compagne ou compagnon.

Vous n'avez plus envie de faire d'efforts

Pendant des mois, voire des années, vous avez considéré que les concessions faisaient partie du jeu, que dans un couple, chacun devait y mettre du sien. C'est vrai : faire un pas vers l'autre, c'est lui montrer que l'on est prêt(e) à s'oublier un peu pour le bien commun.

Lorsque l'amour s'en va, ces petits sacrifices du quotidien n'ont plus de sens. Aujourd'hui, posez-vous donc honnêtement la question : à quoi seriez-vous prêt(e) pour sauver votre couple ? Si vous n'avez même pas envie de répondre, c'est que décidément, votre histoire d'amour n'est pas loin de la fin.

Vous ne voyez plus que ses défauts

Au début de l'aventure amoureuse, tout chez l'autre vous émeut, y compris ses petits travers... On trouve la petite brioche de son "Jules" rassurante et l'on passe même sur la vaisselle dans l'évier et les chaussettes déposées à deux mètres du bac de linge sale !

Tant que dure la tendresse, on ferme les yeux : que pèsent ces broutilles face à l'Amour avec un grand "A" ?

Mais, petit à petit, comme la goutte d'eau du supplice chinois, l'agacement creuse de sombres galeries dans vos réserves de patience. Et un jour, la balance s'inverse : tout finit par vous énerver. C'est le moment de tourner la page.

Vous n'avez plus les mêmes attentes

"Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction", écrivait Saint-Exupéry. Autrement dit, c'est bâtir des projets communs, partager les mêmes envies, les mêmes attentes.

Or, il arrive que dans un couple, les deux partenaires évoluent différemment. Abandonnant peu à peu ce qui le rapprochait de l'autre, l'un des deux finit, au bout de quelques années, par découvrir que ce qui l'attachait à son conjoint a disparu. Bref, si vous avez la sensation de vivre sur deux planètes sans jamais vous retrouver, c'est le moment, au minimum, de faire un point.

Vous vous projetez sans lui (elle)

Lorsqu'on est amoureux, on ne peut imaginer la vie l'un sans l'autre. Jeunes, on se voit déjà parents avec des enfants. Jeunes parents, on se projette dans les prochaines vacances, dans une future maison, on s'imagine même vieillissant main dans la main...

Lorsque l'un des deux ne partage plus ces envies communes, ces projets et qu'il (elle) ne parvient plus à l'inclure dans son avenir, c'est que quelque chose s'est rompu. Alors, si le temps avec lui ou elle vous semble long, si vous ne pouvez même plus envisager un week-end en tête-à-tête... fuyez !

Sa tendresse vous insupporte

Rien de pire que les marques d'amour de quelqu'un qu'on n'aime plus. La tendresse que l'autre manifeste est insupportable à plusieurs titres. Elle est ressentie, d'abord, comme une intrusion, un coup de force. Le désamour creuse un fossé psychique entre soi et la personne : elle ne fait plus partie de la sphère intime, celle qui autorise la proximité physique. On a donc envie de la garder à distance.

D'autre part, ses élans renforcent notre propre culpabilité d'être celui ou celle qui quitte, ce qui peut conduire à des attitudes de mauvaise foi ou d'agressivité.

Vous seriez soulagé(e) si l'autre vous quittait

Pendant tout le temps que dure l'amour, la peur d'être quitté(e) plane comme une menace, réveillant de vieilles angoisses enfantines d'abandon. De plus, aimer, c'est aussi déposer quelque chose de soi à l'intérieur de l'autre, petit morceau qui donne aux séparations cette sensation d'arrachement.
Rien de tel évidemment lorsqu'on n'est plus amoureux ou amoureuse. Tout au contraire, on se prend à rêver que l'autre parte, pour ne pas avoir à faire le "sale boulot". C'est un peu lâche mais, somme toute, très humain...

Vous parlez de votre désamour autour de vous

Le couple que l'on forme n'existe pas seulement dans les quatre murs de son "home sweet home". Il est aussi pris dans un réseau social composé de la famille et des amis. Et si, en plus, il affiche plus de dix ans d'existence, il est vite cité en exemple parmi tout ce beau monde.

Si vous êtes dans ce cas, vous savez combien il est difficile d'écorner cette image idéale. Si vous avez passé cette étape, c'est que vous avez pu faire exister votre projet de séparation aux yeux des autres, que vous l'avez fait "entrer dans le réel".

Vous cumulez les indices

Si vous vous êtes reconnu (e) dans l'un ou l'autre des précédents paragraphes, tout n'est pas forcément terminé entre vous et votre moitié. Bâtir un nouveau projet ensemble, susciter une franche discussion sur ce qui vous sépare et ce qui vous rapproche encore, voire engager une thérapie de couple peut permettre un nouveau départ.

En revanche, si la plupart des situations vous ont parlé et, surtout, si vous avez le sentiment d'avoir déjà tout tenté et que plus rien ne vous retient, alors la page est déjà tournée dans votre tête. Il ne vous reste plus qu'à trouver le courage de rompre...

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.