Couple : les plus grandes causes de divorce en 2021 selon un psy

La pandémie que nous traversons actuellement n’est pas sans répercussion sur les couples. Vérifiez par vous-même : combien de séparation comptez-vous à l’heure actuelle parmi vos proches ? En plus de la Covid-19, nous faisons visiblement face à une épidémie de divorces, et cela n’a rien d’étonnant si l’on en croit Sébastien Garnero, psychothérapeute, sexologue clinicien et hypnothérapeute.

"L’épidémie de la Covid-19 a été un révélateur, un accélérateur, un amplificateur des discordes des couples les plus fragiles, les moins compatibles, et peut être des moins résilients", estime le spécialiste.

Si l’on ajoute à cela les comportements liés à notre mode de vie moderne, présents bien avant la pandémie, on se rend compte que notre époque n’est pas propice au bonheur conjugal. Sébastien Garnero évoque notamment l’individualisme, moteur de nombreux individus. Aujourd’hui, l’individu ne se sacrifie plus pour sa famille. C’est elle qui doit lui offrir un cadre de vie réconfortant et épanouissant.

Résultat, à l’heure actuelle, les facteurs propices à la séparation sont nombreux. Notre psychothérapeute nous livre les 20 plus grandes causes de divorce en 2021. Aperçu dans notre diaporama.

"L’espérance de vie a augmenté. Forcément, les risques de séparation augmentent aussi"

"Chaque phase ou carrefours existentiels de la vie peuvent engendrer une crise ou un potentiel danger pour le couple", souligne Sébastien Garnero. Il mentionne l'arrivée du premier enfant ("Baby Clash"), la crise de la quarantaine, et contre toute attente la cinquantaine et le cap de la retraite.

En 10 ans, le nombre de séparations a explosé. Et contre toute attente, dans 60 % des cas, c’est la femme qui est l’origine de cette démarche. Pour beaucoup d’entre elle, c’est alors le début d’une nouvelle vie et de nouvelles relations amoureuses.

"On assiste aussi à une augmentation significative du nombre de retraités en bonne santé, établi Sébastien Garnero. L’espérance de vie a donc augmenté. Forcément, les risques de séparation augmentent aussi". L’espérance de vie est estimée à 79,4 ans pour les hommes et 85,3 pour les femmes en France métropolitaine, selon l’Insee. Au cours des 60 dernières années, nous avons gagné 14 ans d’espérance de vie en moyenne.

"Étant en meilleure santé, les retraités ont une énergie supplémentaire si l’on compare à leurs ancêtres. Cette vitalité incite davantage à vivre pour soi et permet aussi de faire des rencontres, ce qui n’était pas le cas à l’époque", poursuit le psychothérapeute. Ce n’est donc pas un hasard si les séparations chez les plus de 60 ans ont doublé.

Séparation : le rôle de la pandémie

Par-dessus tout, au vu du contexte actuel, le risque de séparation et les problématiques individuelles et de couples sont plus fréquentes que jamais. "Cette période de limitation des libertés, de l’espace social, de mise à distance de l’affectivité, du visage et du corps de l’autre confronte tout un chacun à la routine d’un quotidien qui se limite parfois au télétravail, aux courses, tâches domestiques sans vacances, comme si chaque jour était le même recommencement, poursuit Sébastien Garnero. Tel un Sysiphe masqué condamné à remonter son rocher éternellement dans l’inintelligibilité et l’absurdité de ce nouveau monde covidien".

Faites défiler notre diaporama et découvrez les grandes causes de séparation du siècle.

Sources

Merci à Sébastien Garnero, psychothérapeute, sexologue clinicien et hypnothérapeute

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.