Stress et couple ne font pas bon ménage. Le stress n’a pas uniquement un impact néfaste sur le corps et la santé, il peut aussi mettre en péril les relations amoureuses. Lorsqu'elle se sent stressée, une personne est plus susceptible de remarquer et de réfléchir aux comportements négatifs de son partenaire plutôt qu'aux bonnes choses qu’il/elle a fait. Voici les conclusions des scientifiques de l’Université du Texas sont parvenus à cette conclusion après avoir interrogé 79 couples de jeunes mariés hétérosexuels.

Le stress, ennemi de la phase lune de miel ?

Des recherches antérieures avaient montré la façon dont le stress agit sur le comportement de la personne anxieuse. Mais peu de travaux avaient étudié l’impact sur la perception des actions des autres. Pour le déterminer, les scientifiques texans ont demandé aux amoureux qui venaient de se marier, de répondre à un questionnaire tous les soirs pendant 10 jours. Ils ont simultanément détaillé leur comportement et celui de leur partenaire. Avant de commencer cette partie de l'étude, les participants ont rempli un document dans lequel ils précisent les événements stressants survenus dans leur vie.

Cela a révélé que les ménages ont tendance à se concentrer sur les gestes positifs de l'autre et à négliger leurs actions négatives pendant la période de «lune de miel». En revanche, le stress peut rapidement se mettre en travers du chemin des jeunes mariés.

"Nous avons constaté que les personnes qui ont déclaré avoir vécu des événements de vie plus stressants en dehors de leur relation, tels que des problèmes au travail, étaient particulièrement susceptibles de remarquer si leur partenaire se comportait de manière inconsidérée", explique l'auteure principale de la recherche, la Dr Lisa Neff de l'Université de Texas à Austin (USA).

Une seule journée de stress ne met pas en danger l’image de l’autre

Les résultats suggèrent par ailleurs que les individus stressés n'étaient pas moins susceptibles de voir le comportement positif de leur partenaire. Par contre, ils remarquent en premier (et surtout) leurs actions inconsidérées (ne pas tenir une promesse, être impatient, critique ou colérique…).

Bonne nouvelle, tout de même : les chercheurs ont noté qu'une seule journée stressante n'était pas suffisante pour que les défauts et mauvais comportements de sa moitié nous apparaissent énormes. Ils estiment qu’il faut une “accumulation plus longue de circonstances de vie stressantes” pour “provoquer ce changement de perception”.

"Pour de nombreuses personnes, les dernières années ont été difficiles - et le stress de la pandémie continue de persister", prévient la spécialiste américaine. "Si le stress concentre l'attention des individus sur les comportements les plus inconsidérés de leur partenaire, cela risque de nuire à la relation", conclut-elle.

Pour elle, être conscient.e des effets du stress peut sûrement aider les couples à ne pas tomber dans ce “piège” de l’agacement et des reproches. Toutefois, "cela restera une spéculation jusqu'à ce qu'il soit étudié plus avant", précise l’experte dans son article publié dans la revue Social Psychological and Personality Science, le 26 septembre 2022.

Sources

https://neurosciencenews.com/stress-partner-behavior-21517/

https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/19485506221125411

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.