Sommaire

Une varice est une dilatation anormale d'une veine, souvent visible sous la peau. Bien qu'elle soit en général bénigne, certains signaux doivent vous alerter, car ils peuvent être annonciateurs d'une insuffisance veineuse, d'une dermite ocre ou encore d'un œdème. La liste.

Comment reconnaître une varice ?

Une varice des jambes est une dilatation permanente d'une veine du réseau veineux superficiel des membres inférieurs. Cette veine se déforme en devenant tortueuse et allongée de façon anormale.

Les varices sont le reflet le plus fréquent de l'insuffisance veineuse chronique, qui se traduit par une mauvaise circulation du sang dans les veines et atteint entre 11 et 24 % de la population dans les pays industrialisés.

Pour en savoir un peu plus sur les varices, sachez que le réseau veineux des membres inférieurs comporte :

  • un réseau profond constitué de veines situées dans les muscles et qui transportent 90 % du sang veineux ;
  • un réseau superficiel de veines situées sous la peau (10 % du sang veineux transporté) et qui peuvent être le siège de varices.

Les varices peuvent être visibles sur la jambe, mais également sur la cuisse jusqu'à l'aine.

Mais comment surviennent-elles ? L'apparition des varices est souvent due à un défaut de fermeture des valvules de la veine (replis membraneux situés à l'intérieur de la veine). Ces valvules défaillantes laissent revenir le sang à contre-courant ; celui-ci stagne alors dans les veines qui se dilatent.

Varices : quels sont les symptômes ?

Au début de la maladie veineuse chronique, avant le stade de varices, différents symptômes peuvent apparaître :

  • une sensation de jambes lourdes ;
  • des sensations désagréables dans les jambes que seuls les mouvements peuvent soulager (impatiences) ;
  • dysesthésies : sensations de brûlures, de courant électrique, qui accompagnent souvent les impatiences ;
  • démangeaisons (prurit) ;
  • douleurs semblables à des crampes survenant surtout la nuit ;
  • œdèmes : ils sont augmentés par la chaleur et disparaissant complètement en position couchée, les jambes surélevées ;
  • télangiectasies : ce sont des réseaux de petits vaisseaux rouges dilatés, visibles sur la peau des jambes. Fins comme des cheveux, ils prennent parfois une forme étoilée.

Tous ces symptômes diminuent en position couchée, lorsque les jambes sont surélevées, exposées au froid ou lors d'une activité physique (la marche active dans l'eau est notamment très efficace).

À l'inverse, ils augmentent au cours de la journée, lors d'une exposition au chaud (comme au soleil), lors d'une station debout ou assise prolongée, en cas de prise de poids, lors de la grossesse ou avant les règles.

Une veine qui se dilate peu à peu

Une veine qui se dilate peu à peu© Istock

"Une varice est une veine dilatée du réseau superficiel dans lequel le sang circule à contre-courant", explique le Dr Ariel Toledano, médecin vasculaire, phlébologue et angiologue à Paris.

"Le principal signe annonciateur d’une varice est la visualisation d’une veine qui se dilate, devenant ainsi de plus en plus visible, pouvant être douloureuse sur son trajet", précise le spécialiste. C’est donc le signe le plus important à ne pas négliger.

Pourquoi ? A cause d’un mauvais retour veineux, le sang a tendance à stagner dans les veines des jambes. Les veines dilatées entraînent ensuite une rupture des fibres élastiques des parois veineuses. La veine de la jambe concernée apparaît bleu foncé, et ressort peu à peu à la surface de la peau. Ces caractéristiques s’observent plus facilement debout et tendent à se dissiper lorsque l’on est en position allongée.

Par ailleurs, certains éléments peuvent influer sur l’apparition des varices :

  • L'hérédité, notamment, est un facteur de risque de maladie veineuse chronique.
  • Les femmes sont plus touchées par l'insuffisance veineuse et les risques augmentent avec l'âge.
  • Enfin, les personnes ayant une activité sédentaire qui n’exige ni déplacements ni efforts physiques sont plus souvent atteintes par les varices.

Des fourmillements et tiraillements dans les jambes

Des fourmillements et tiraillements dans les jambes© Fotolia

D’autres signes, plus généralement liés à une insuffisance veineuse, doivent pousser à consulter. Notamment le fait de souffrir de tiraillements, de fourmillements ou même d’impatiences dans les jambes, car ils peuvent annoncer la formation de varices ou de varicosités.

Pourquoi ? Ces signes sont caractéristiques d’une mauvaise circulation du sang dans les veines. Celles-ci sont normalement dotées de valvules, pour empêcher que le sang ne reflue dans les jambes et qu’il reparte bien jusqu’au cœur. Mais pour diverses raisons, les valvules n’arrivent parfois pas à se refermer correctement et sont dites "incontinentes". A cause de cette mauvaise circulation du sang et de sa stagnation, des fourmillements, des picotements, des tiraillements ou encore des impatiences se font sentir dans les jambes.

Une seule chose à faire : marcher, bouger, pédaler, pour faciliter la circulation sanguine.

En effet, pendant la marche, le sang est propulsé dans les veines profondes en direction du cœur, sous l’effet :

  • de l'écrasement des veines de la voûte plantaire ;
  • des contractions musculaires des mollets, qui jouent le rôle d'une véritable pompe.

Ce phénomène est nommé retour veineux.

Une sensation de jambes lourdes

Une sensation de jambes lourdes© Fotolia

La sensation de jambes lourdes fait partie des premiers symptômes de l’insuffisance veineuse. La pesanteur s’aggrave avec la chaleur et augmente au fil de la journée, surtout si l’on reste dans la même position (assis ou debout à piétiner).

A l’inverse, cette sensation de lourdeur est soulagée par le froid et par la mise en mouvement des muscles des jambes.

Une insuffisance veineuse superficielle peut évoluer vers la formation de varices. Il faut donc être vigilant si la sensation de jambes lourdes devient trop fréquente et de plus en gênante.

Pourquoi ? Il s’agit là encore d’un effet néfaste de la stagnation du sang dans les jambes. Le sang s’y accumule et c’est ce qui crée cette sensation de jambes lourdes.

Une douleur diffuse et sourde au niveau des jambes

Une douleur diffuse et sourde au niveau des jambes© Fotolia

C’est un signe qui accompagne souvent la sensation de jambes lourdes et dont peuvent souffrir les personnes sujettes aux varices. La douleur peut être sourde et diffuse ou localisée dans le cas d’un caillot sanguin ou d’un début de varice. Si la douleur localisée se fait sentir le long de la veine et durant plusieurs jours, il peut s’agir d’une varice en formation.

Cette douleur est assez caractéristique, car elle survient lors d’une immobilité prolongée, lorsque l’on est debout ou assis. Elle augmente au fil de la journée et s’améliore en position allongée.

Pourquoi ? La paroi des veines souffre de voir le sang s’accumuler en bas des jambes. En réaction, les cellules de cette paroi sécrètent des substances inflammatoires qui créent la douleur.

Des gonflements des jambes en fin de journée voire un œdème

Des gonflements des jambes en fin de journée voire un œdème© Fotolia

Des gonflements des jambes, en particulier dans les chevilles et les pieds sont des signes qui doivent alerter d’un potentiel risque d’apparition de varices car ils témoignent d’une mauvaise circulation veineuse.

Pourquoi ? Le sang redescend dans les pieds au lieu de se diriger vers le cœur pour refaire le plein d’oxygène. A cause de cela, la pression augmente dans les veines. L’eau contenue dans le sang sort de la veine pour aller se loger dans les tissus environnants, donnant lieu à un œdème. Là encore, ces signes caractéristiques d'une insuffisance veineuse ont tendance à s’atténuer ou à disparaître en position couchée.

Des crampes nocturnes

Des crampes nocturnes© Istock

La crampe est une contraction musculaire involontaire, très douloureuse, localisée à un muscle. Elle débute brutalement sans qu'aucun symptômes ne prévienne de sa venue. Or, lorsqu'elle est associée à d’autres signes d’insuffisance veineuse (douleur, gonflements, jambes lourdes…), la crampe nocturne peut être annonciatrices de varices.

Pourquoi ? La stagnation du sang dans les veines a pour conséquence une stagnation des déchets dans les jambes. Ils s’accumulent dans les tissus et peuvent entraîner des crampes nocturnes ou des impatiences.

Sachez que la plupart des crampes disparaissent au bout de quelques minutes. Si ce n'est pas le cas, vous pouvez cesser l'activité en cause dans la survenue de la crampe ou étirer et masser le muscle. S’il s’agit par exemple d’une crampe au mollet, levez la jambe et tirez la pointe du pied vers le haut (ramenez la pointe du pied vers vous). Une fois cet exercice réalisé, essayez de marcher sur les talons quelques minutes. N'oubliez pas de boire beaucoup d'eau.

Si la douleur musculaire persiste après la crampe, vous pouvez prendre un des médicaments suivants :

  • du paracétamol,
  • un anti-inflammatoire non stéroïdien ou "AINS" (ibuprofène, kétoprofène) ou de l’aspirine. Chacun de ces médicaments doit être utilisé seul : ne prenez pas en même temps plusieurs AINS, ou un AINS et de l'aspirine.

Une dermite ocre

Une dermite ocre© Istock

"D’autres signes comme l’apparition de pigmentations au niveau des chevilles font craindre un état déjà plus évolué" d’insuffisance veineuse, indique le Dr Toledano. Avec le temps et si l’insuffisance veineuse n’est pas traitée, la peau des jambes est mal irriguée, elle a tendance à s’asphyxier et à changer de couleur. On parle de "dermite ocre".

Bon à savoir : lors d'une dermite ocre, l'apparition de plaques rouges s'explique par la rupture de petits vaisseaux sanguins, entraînant une fuite de sang vers les tissus de la peau. Au fur et à mesure, la coloration rouge des taches peut devenir ocre, ou brune. Ce changement de couleur s'explique par la présence de fer dans le sang. Naturellement présent dans les globules rouges et essentiel au bon fonctionnement de l'organisme, ce composé se retrouve libéré et se dépose sous le tissu cutané. En s'accumulant dans certaines zones, le fer est alors à l'origine de la coloration ocre ou brune, caractéristique de la dermite ocre.

Des signes de varices qui peuvent varier d'une personne à l'autre

Des signes de varices qui peuvent varier d'une personne à l'autre© Fotolia

"Vous pouvez souffrir d’insuffisance veineuse avec l’ensemble des symptômes décrits plus haut et ne jamais avoir de varices" souligne le Dr Toledano. "Inversement, vous pouvez avoir des varices et ne jamais souffrir des jambes, jusqu’au jour où une complication vous obligera à vous prendre en charge. Les tableaux cliniques sont très différents d’un patient à l’autre." Et tous les signes ne sont pas forcément associés.

Varices et varicosités : ce n’est pas parce que l’on présente des varicosités (petites veines de 0,1 à 0,3 cm où le sang circule en contre-sens) que l’on aura forcément des varices. A l’inverse, on peut voir apparaître des varices sans aucune varicosité.

Seul un examen et un entretien poussé avec un phlébologue ou un angiologue permet d’établir le risque de varice au cas par cas.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Remerciements au Dr Ariel Toledano, médecin vasculaire, phlébologue et angiologue à Paris, auteur de 4 programmes pour des jambes légères, Marabout Poche, 2014.

Comprendre les varices des jambes, Améli.fr, 2 janvier 2020. 

- Floury N.C., Guignon N., Pinteaux A. Données sociales 1993, la société française. Edition INSEE, Paris, 1996.

- Fini les jambes lourdes, Michel Cymes et Natalie Arensonas, Guide France Info, Editions Jacob-Duvernet, 2003.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.