Sommaire

Qu'il est agréable l'été de marcher pieds nus au bord de l'eau… Mais gare aux bêtes qui piquent ! Oursin, méduse, vive... Voici comment réagir si un incident se produit.

Piqûre de méduse : que faire ?

Les méduses sont des animaux marins au corps mou et à la forme caractéristique, qui sont pour la plupart inoffensifs pour l'homme.

Toutefois, leur caractère venimeux est bien réel et le contact d'une méduse avec l'épiderme entraîne généralement une sensation de brûlure très vive (comme une décharge électrique) et des démangeaisons.

Des réactions allergiques (gonflement, difficulté respiratoire, etc.) peuvent également survenir dans les heures qui suivent la piqûre. Aussi, il est indispensable de réagir vite.

Pour apaiser cette brûlure soudaine, le premier réflexe à avoir est de débarrasser la peau des fragments de tentacules, avec l'aide :

  • d'un couteau à bout rond ou d'une friction légère avec du sable ou d'une carte bleue (si vous n'avez rien d'autre sous la main) ;

Ensuite, vous devez :

  • rincer la plaie à l'eau de mer ;
  • appliquer une huile essentielle de lavande (l’application d’une ou deux gouttes d’huile essentielle de lavande est très efficace pour apaiser les piqûres de méduses) ou appliquer de la crème ou de la pommade apaisante (type Biafine ou vaseline. Il existe aussi des pansements imprégnés de vaseline à appliquer pendant 2 ou 3 jours jusqu'à ce que la blessure disparaisse) ;

Si certains fragments demeurent, vous devez les retirer délicatement avec une pince à épiler.

Si la douleur persiste trop longtemps, vous vous grattez ou si vous observez des gonflements, il faut consulter un médecin, une réaction allergique est possible.

À la pharmacie, on pourra également vous donner des antihistaminiques pendant 2 ou 3 jours pour apaiser les démangeaisons.

Ce qu’il ne faut pas faire en cas de piqûre de méduse

Certains remèdes de grand-mère ne sont pas à suivre quand il s'agit des piqûres de méduse.

Par exemple, le fait de mettre du vinaigre peut activer des cellules urticantes plutôt que d'apaiser la douleur.

Les liquides agressifs, comme l’alcool, ne sont également pas conseillés pour appliquer sur la blessure.

Idem pour l’urine ou encore la salive qui risque de provoquer une surinfection de la plaie.

Comment éviter d’être piqué par cette bête ?

  • Renseignez-vous sur les communes qui mettent en place des filets anti-méduses sur leur plage.
  • Appliquez sur votre corps une crème répulsive qui empêche les filaments de la méduse de s’accrocher.
  • Renseignez-vous sur les zones à risque avant de partir en vacances.
  • Portez une combinaison qui vous immunisera des piqûres.
  • Ne touchez pas les méduses, même celles mortes sur la plage, puisqu'elles restent venimeuses.
  • Portez des chaussures aquatiques (celles-ci sont parfaites pour marcher dans l'eau et protéger vos pieds).

Piqûre de vive : les réflexes à avoir

Piqûre de vive : les réflexes à avoir© Adobe Stock

Les vives sont des petits poissons que l'on trouve dans l'océan Atlantique et la mer Méditerranée. Elles vivent enfouies dans le sable et possèdent des épines venimeuses, sur la dorsale et les operculaires.

Ces poissons laissent "dépasser" leurs épines du sable (attention, elles sont capables de transpercer vos chaussures) et elles ne s'enfuient pas lorsque l'on s'approche.

Aussi, si par mégarde, vous mettez les pieds dessus, la piqûre est inévitable.

La douleur qui en résulte est intense, immédiate et la zone piquée enfle, puis devient dure.

À la suite d'une piqûre, vous pouvez aussi ressentir des fourmillements, des sensations de nausées persistantes, des maux de tête et des vertiges. Parfois, il arrive que la personne touchée perde connaissance.

La piqûre de la vive peut par ailleurs favoriser la survenue d'une infection, surtout si elle est non soignée.

C'est pourquoi, dès les premiers signes, il faut agir immédiatement en suivant ces étapes :

  • Retirer les fragments d'épines de la blessure.
  • Nettoyer et désinfecter la plaie.
  • Mettre la partie touchée dans de l'eau très chaude durant 15 minutes au minimum (la chaleur neutralise les venins de la vive, mais il faut agir vite pour éviter que les venins ne se propagent).
  • Prendre un antihistaminique ou un antidouleur pour soulager les symptômes.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à vous référer au centre de secours le plus proche.

Si les symptômes persistent, il faut immédiatement vous rendre chez un médecin.

À noter : il est vivement recommandé d'enfiler des chaussures en plastique si vous décidez d'aller vous baigner, ce poisson se cachant surtout dans le sable des eaux peu profondes.

Ce qu’il ne faut pas faire en cas de piqûre de vive :

  • ne faites pas de garrot et n'incisez pas la plaie ;
  • n'aspirez pas le venin ;
  • n'appliquez pas de glace ;
  • n'appliquez pas de cigarette incandescente (risque de nécrose tissulaire ultérieure).

Comment éviter d’être piqué par une vive ?

Il existe quelques précautions à appliquer.

  • se renseigner pour savoir si votre zone de baignade est à risque ;
  • éviter les grandes enjambées et avancer à petits pas. Cela augmente les chances d’effrayer la bestiole, et donc de la faire fuir avant de lui marcher dessus.

Piqûre d'oursin : comment réagir ?

Piqûre d'oursin : comment réagir ?© Adobe Stock

Si vous marchez ou tombez sur un oursin, ses piquants entrent dans votre peau et se brisent. La piqûre d’oursin est douloureuse, mais brève.

Toutefois, les épines d’oursin laissées dans vos pieds ou mains provoquent une douleur intense à la moindre pression. La zone piquée devient rouge et peut gonfler, même après avoir enlevé les piquants.

Aussi, voici la meilleure méthode pour traiter rapidement une piqûre d’oursin :

  • Enlevez les piquants à l’aide d’une pince à écharde ou un tire-comédon (cette technique est encore plus simple quand la peau est ramollie, par un bain chaud par exemple).
  • Désinfectez la plaie à l'eau de javel ou au Dakin dès que les épines sont toutes retirées.
  • Rincez à l'eau douce.
  • En cas d'inflammation, appliquez une pommade à base de cortisone.

Sachez qu'il est plus facile de retirer les piquants lorsque la peau est ramollie. Il faut des gestes précis pour enlever les épines, car elles sont très friables.

Une fois que c'est fait, vous pouvez appliquer généreusement de la vaseline et mettre un pansement occlusif (c'est un pansement bien fermé sur tous les côtés, où rien ne peut y rentrer).

Sachez également qu'il est préférable de garder le pansement durant une nuit pour permettre aux épines profondes de remonter. Ensuite, il ne reste plus qu’à les extraire, soit avec la pince au dessus, soit par simple pression autour.

Si la zone touchée reste encore douloureuse, rouge ou gonflée, n'hésitez pas à aller consulter un médecin.

Ce qu’il ne faut pas faire en cas de piqûre d'oursin :

  • Uriner sur les piquants ne sert à rien. L'effet recherché est de ramollir la peau pour mieux extraire les épines, mais une bassine d'eau chaude ou du Dakin, sera bien plus efficace.
  • Frapper la partie piquée avec une pierre afin de briser les morceaux et ainsi les rendre diffus.

Comment éviter d’être piqué par un oursin ?

  • Ne pas s'asseoir n'importe où sur les rochers dans l'eau.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Piqûres de méduses, oursins, vives : les dangers de la plage, Je vais mieux merci.

Baignade : comment éviter de se faire piquer par une vive ?, Sud-Ouest, 1ᵉʳ août 2016.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.